Les apiculteurs en Hesbaye s'inquiètent: les abeilles sont affamées!

Les apiculteurs en Hesbaye s'inquiètent: les abeilles sont affamées!
Les apiculteurs en Hesbaye s'inquiètent: les abeilles sont affamées! - © Pajo_Marjanovic - Getty Images/iStockphoto

Les apiculteurs rencontrent des situations très différentes en fonction des régions. Dans certaines, les abeilles manquent de nourriture et mangent leurs réserves. Dans d'autres, c'est tout l'inverse et la production de miel est très importante. La raison: la sécheresse qui a sévi il y a quelques semaines.

Dans une ruche, il y a le corps de logis où vivent les abeilles. Au-dessus de celui-ci, une ou plusieurs hausses. C'est un peu le grenier où les abeilles stockent leurs réserves. Et dans certaines régions, les abeilles ont depuis quelque temps commencé à manger ces réserves. C'est le cas chez Olivier Adam. Il possède une dizaine de colonies d'abeilles à Couthuin, en bordure de Hesbaye liégeoise.

"Le nectar dans les fleurs a eu tendance à sécher et à se déshydrater"

"Dans la hausse, ici, j’ai vu que fin juin, ça se remplissait bien de miel. Et subitement, vu les canicules qu’on a connues, le nectar dans les fleurs a eu tendance à sécher et à se déshydrater, donc les abeilles ont vraiment eu du mal à récolter. La conséquence, c’est que la récolte du miel d’été a été assez perturbée par ça. Mais on est apiculteur avant tout et la récolte du miel passe après la survie des abeilles évidemment", explique Olivier Adam.

Une situation très variable en fonction des régions et de la végétation qu'on y retrouve. Une végétation qui a souffert ou non de la récente canicule: "Je connais des apiculteurs qui eux n’ont pas vraiment à se plaindre. Ça dépend vraiment de la situation géographique. Ça dépend aussi des réserves et de la végétation disponible pour l’abeille. Je suis certain que les apiculteurs dans les Ardennes n’auront pas du tout le même son de cloche qu’un apiculteur en Hesbaye", ajoute Olivier Adam.

Au musée de l'abeille de Tilff par exemple, l'apiculteur assure que la récolte de cet été sera très abondante. Dans d'autres endroit, elle atteindra péniblement la moitié d'une récolte normale.

Aider les abeilles en plantant des fleurs mellifères 

Didier Brick, Vice-président de la Fédération Royale Provinciale Liégeoise d’Apiculture était dans "Quoi de neuf" ce matin pour expliquer ce phénomène. Il donnait également des conseils si vous souhaitez venir en aide aux abeilles. Pour leur fournir de la nourriture il faut planter des fleurs mellifères dans votre jardin. Les aubépines, le nepetas, les scabieuses, les chrysanthèmes, les digitales, etc.

On le rappelle les papillons, abeilles et autres pollinisateurs sont indispensables au jardin et au potager, ils permettent la fructification de certaines plantes, en particulier les arbres et arbustes fruitiers.

Article original à lire sur RTBF Info

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK