Lendemain de fête : les remèdes naturels pour se remettre des excès

Lendemain de fête : les remèdes naturels pour se remettre des excès
7 images
Lendemain de fête : les remèdes naturels pour se remettre des excès - © morgan23 - Getty Images/iStockphoto

Pour soulager les maux (petits ou grands) des lendemains de réveillon, certaines plantes, bien utilisées font de vrais miracles… Simplement, naturellement et à tout petit prix. 

Migraine, tête en vrac, nausées, vertiges, grosse fatigue, voix cassée… On aime tous faire la fête jusqu’au bout de la nuit, boire et manger plus que de raison. Seulement voilà : bien souvent, au réveil, on donnerait tout pour avoir été plus sage…

Quelles solutions ? Contrairement à l’idée reçue des joyeux fêtards, en cas de gueule de bois, soigner le mal par le mal n’est pas du tout la bonne idée : oubliez le verre de rouge pour arroser les toasts au foie gras racornis qui restent des agapes de la veille. Le café serré apaise le mal de tête, mais aggrave les brûlures d’estomac. En revanche, l’eau est votre meilleure amie ! Après avoir trop bu, vous êtes déshydraté et vos reins, au taquet pour éliminer l’alcool que vous avez absorbé, ont besoin de beaucoup d’eau. Voilà pour la base.

Pour décongestionner votre foie et retrouver les idées claires : vive les remèdes naturels ! 

La migraine...

La soirée a été géniale. Mais voilà, nuit blanche, pas assez dormi, trop bu et trop mangé : le réveil l’est beaucoup moins. J’ai un de ces mal au crâne ! Mais qui a oublié de débrancher la sono ?

  • La solution : la menthe poivrée.

Elle calme les troubles digestifs et apaise aussi les élancements et les migraines : c’est un véritable antalgique.

  • Comment l’utiliser ?

En huile essentielle. Appliquez en massage 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée sur le front et sur les tempes en lents massage circulaires. Attention aux quantités : trop d’huile essentielle peut brûler la peau, et il convient d’éviter le contact avec les yeux. Efficace en 15 minutes.

La nausée...

Qu’est-ce qu’on a bien mangé : du foie gras, des petits fours salés et sucrés, du saumon fumé, de la bûche crème pâtissière… Mais rien que d’y penser, mon cœur se soulève. Normal : les aliments trop gras et trop sucrés arrosés de trop d’alcool ne font pas bon ménage dans votre estomac.

  • La solution naturelle : le gingembre.

Les bienfaits antinauséeux de cette épice aux multiples vertus, y compris aphrodisiaques, sont reconnus par l’Organisation mondiale de la santé depuis 1999. La racine de gingembre qui stimule la sécrétion biliaire et l’activité de certains enzymes digestives, favorisant ainsi l’élimination des graisses en excès, contient aussi des gingérols, capables de bloquer au niveau du cerveau les récepteurs responsables des nausées. 

  • Comment l’utiliser ? En tisane.

Mettez à infuser durant 10 minutes une cuillerée de gingembre séché – il doit vous en rester au fond du placard, après le curry que vous avez cuisiné le mois dernier – dans une tasse d’eau bouillante. Buvez après avoir filtré la tisane. Efficace en 30 minutes. Si besoin, on peut renouveler l’opération une heure après.

Les brûlures d'estomac...

C’est l’horreur, j’ai l’impression d’avoir l’estomac et l’œsophage en feu ! Trop de café et d’alcool pour tenir jusqu’au bout de la nuit ? Un conseil préalable : oubliez le verre de jus d’orange ou de pamplemousse et leurs vitamines C. Votre estomac est suffisamment acide, pas la peine d’en rajouter. 

  • La solution naturelle : les racines de réglisse.

Antispasmodique, cette plante aide à mieux digérer et soulage les douleurs. 

  • Comment l’utiliser ? En décoction.

Versez 50 g de racines de réglisse dans 1 litre d’eau froide. Faites bouillir 15 minutes. Filtrez avant de boire une grande tasse de ce breuvage. Efficace en 1 heure. Pour calmer les brûlures d’estomac, on  peut aussi boire un verre d’eau dans lequel on a mélangé de la farine ou fécule de maïs, comme la célèbre Maïzena, ou encore boire le jus d’une pomme de terre écrasée.

Les jus et les bouillons de légumes calment aussi les brûlures d’estomac. 

La totale genre gueule de bois...

Je suis au bout de ma vie, là. J’ai les tempes dans un étau, des vertiges dès que j’essaie de lever la tête de l’oreiller, mal au foie, au cœur et au ventre… Au secours ! On a beau regretter les abus de la veille - la tranche de rôti mayonnaise arrosée d’une énième coupe de champagne aux premières lueurs de l’aube pour danser un dernier rock endiablé - c’est trop tard. Et il y a urgence.

  • La solution naturelle : le citron.

Il faut toujours avoir un citron chez soi. Bio, de préférence, pour pouvoir consommer son écorce. Aucun fruit n’égale ce champion de la détox. Aux changements de saison, et surtout au printemps, le citron vous permet de nettoyer votre organisme des toxines accumulées pendant l’hiver, tout en lui apportant un petit coup de fouet bienvenu. Sa pulpe miraculeuse contient de l’acide citrique et son écorce est recouverte d’une essence puissante : idéal pour éliminer les toxines, purifier le système digestif et calmer illico vomissements et maux de tête. 

  • Comment l’utiliser ? En boisson, chaude ou froide.

Pressez un citron et avalez le jus à jeun. Ou bien, rincez le et coupez le en morceau avec sa peau et faites le bouillir 10 minutes dans 1 demi litre d’eau avant de boire la préparation dans une grande tasse. Efficace en 1 heure. Ou encore : diluez 2 gouttes d’huile essentielle de citron, avec 1 goutte de menthe poivrée et 1 goutte d’huile essentielle de basilic dans 10 ml d’huile d’amande douce puis respirez et appliquez sur le haut du buste lors des nausées. C'est Imparable.

EN BONUS...

Pour éliminer les toxines dues aux excès, après avoir bu un grand verre d’eau pour vous réhydrater, mangez des bananes !  Riche en vitamine B6, ce fruit est une excellente source de potassium (411 mg pour 100 g). L’alcool étant diurétique, en mangeant une banane vous ferez remonter votre taux de potassium sanguin et favoriserez la dispersion des traces alcoolisées dans votre organisme. Solide ou en smoothie, la banane est l’arme fatale contre la gueule de bois.

Durant quarante-huit heures, allégez vos menus en privilégiant viandes blanches (dinde, poulet, lapin) ou poissons blancs accompagnés de purées de légumes, et buvez du bouillon ou du jus de légumes. Sans modération. Vous pouvez aussi consommer des huîtres, l’aliment le plus riche en zinc qui élimine l’alcool, des asperges dont les acides aminés et autres sels minéraux protègent les cellules du foie contre les toxines.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK