Le taux d'humidité de votre intérieur impacte directement votre santé

temporary-20200921014133
12 images
temporary-20200921014133 - © yocamon - Getty Images/iStockphoto

La qualité de notre environnement est capitale pour notre santé. Ainsi, un taux parfait d’humidité dans notre habitation est un paramètre qui contribue réellement à notre bien-être et est par trop souvent négligé.

Quel est le taux d’humidité idéal pour notre maison ? Quel impact et quels remèdes face à un taux trop bas ou trop élevé d’humidité dans l’air ? Voici de judicieux conseils pour qu’il fasse bon vivre chez soi.

Le taux idéal d’humidité dans l’air, chez soi

Les normes européennes préconisent un taux d’humidité compris entre 30 et 70%, mais l’idéal est de se situer entre 40 et 60%.

Un excès tout comme un manque d’humidité s’avèrent néfastes pour votre santé.

Ces indices qui alertent

Plusieurs indices peuvent vous aider à savoir si le taux d’humidité de votre maison est trop élevé, notamment :

  • L’apparition de condensation, de moisissures et/ou de champignons sur les plafonds et les murs de votre maison ;
  • Le décollement de votre papier peint ou le craquellement de votre peinture ;
  • La multiplication de micro-organismes comme les acariens ;
  • Les mauvaises odeurs sur votre linge qui ne sèche pas correctement.

À l’inverse, un taux d’hygrométrie trop faible va vous pousser à augmenter votre chauffage et donc à assécher l’air de votre maison. Cela peut entraîner certaines conséquences sur votre santé, tels que :

  • Des maux de tête dus à une fatigue accrue ;
  • Une déshydratation causée par une sudation plus forte ;
  • Les irritations des yeux, les allergies et l’asthme dus à l’apparition récurrente de poussières ;
  • Les lèvres gercées et les congestions nasales et les sinusites, des saignements de nez, les muqueuses sèches, la peau qui tiraille, la gorge sèche.
  • La soif et les réveils nocturnes,…

Tous ces signes peuvent vous alerter sur un taux inadéquat d’humidité dans votre maison.

L’hygromètre

Il existe un moyen facile et peu coûteux de mesurer le taux d’humidité dans votre maison. Il s’agit d’un instrument appelé hygromètre (qu’on nomme parfois aussi capteur d’humidité ou indicateur d’humidité relative). Cet instrument vous confirmera si l’air de votre maison est trop ou pas assez humide.

Les remèdes Pour un taux d’humidité trop élevé

- Bien ventiler et aérer sa maison

- Veiller à ne pas obstruer les bouches d’aération et les entretenir régulièrement

Installer une Ventilation mécanique Contrôlée

- Vérifier l’isolation et l’étanchéité de votre habitat

- Faire sécher son linge à l’extérieur ou aérer correctement la pièce où votre linge est mis à sécher

- Placer du charbon de bois dans une boîte qui absorbera l’humidité. Renouveler chaque semaine

- Utiliser du gros sel de cuisine et en mettre dans une coupelle dans les pièces à haute teneur en humidité

- Ventiler correctement votre salle de bains, aérer la pièce d’eau après votre douche

- Veiller à bien mettre votre hotte en fonction lors de vos préparations culinaires

- Recourir à un déshumidificateur maison

Les remèdes Pour un taux d’humidité trop faible

- Bien ventiler et aérer son logement

- Faire sécher son linge à l’intérieur

- Positionner un chiffon humide sur les radiateurs ou recourir à des récipients d’eau positionnés contre/sur le radiateur

- Laisser la porte de la salle de bains ouverte pour faire circuler l’humidité dans la maison

- Passer au repassage ultravapeur, votre maison ne s’en portera que mieux – vous aussi !

- Laisser les vapeurs de cuisson en faire profiter toute la maison

- Utiliser un humidificateur d’air comme le recommande "maisonbrico.com" :

  • L’humidificateur portatif

Un humidificateur portatif peut être efficace pour augmenter le taux d’humidité dans les pièces les plus fréquentées. Ce dispositif est suffisant pour un logement de quelques pièces ou un bureau.

  • L’humidificateur à vapeur

Un humidificateur à vapeur chaude émet de la vapeur à haute température une fois l’eau chauffée. Il demande un entretien moindre, mais est déconseillé dans les chambres d’enfant en raison des risques de brûlure. Un humidificateur à vapeur froide force l’air à passer dans un filtre imbibé d’eau et diffuse une vapeur fraîche. Ce modèle nécessite un entretien rigoureux pour éviter la propagation de bactéries dans l’appareil.

  • L’humidificateur à ultrasons

Un humidificateur à ultrasons est silencieux et efficace. Il requiert un nettoyage régulier et s’utilise de préférence avec une eau distillée pour éviter l’obstruction du filtre par les minéraux contenus dans l’eau du robinet.

  • L’humidificateur central

Un humidificateur central est une solution permanente pour humidifier correctement une grande maison. Bien que plus performantes, les références à vapeur demandent davantage d’entretien. Elles doivent être installées par un professionnel et se branchent au système de ventilation de la résidence.

Le nettoyage des filtres ainsi que l’entretien du système sont essentiels qu’il s’agisse d’un humidificateur portable ou central. En outre, s’ils sont sales, ils seront moins efficaces. Par ailleurs, les appareils de type central sont équipés d’un régulateur d’humidité programmable ou humidostat qui évite la création d’un environnement trop humide. Les petits humidificateurs sont rarement dotés de ce système.

 

- Et enfin, inviter les bonnes plantes en sa demeure comme le mentionne le site "weekend.levif.be" :

Le cyclamen par exemple, est un excellent remède contre l’air sec. Ses feuilles libèrent la vapeur d’eau à travers les stomates et servent ainsi de régulateur d’humidité.

Le chlorophytum agit sur le benzène, le toluène, le monoxyde de carbone et le formaldéhyde. Cette plante est donc idéale pour un environnement sec et gazeux. Il faut cependant éviter de la placer dans des endroits trop secs et chauds, comme un radiateur. Privilégiez les lieux les plus humides de la maison.

Bien qu’ils puissent atteindre les 15 mètres de largeur et 30 de hauteur, les ficus restent quand même adaptés pour l’intérieur et ont une durée de vie de quelques années. En plus de cela, ils ont une excellente capacité d’absorption du formaldéhyde (que l’on retrouve dans les produits de bricolage, d’entretien, revêtements de murs, de sols ou de meubles, dans les plastiques, dans la fumée de tabac).

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK