Le Roi Philippe s'est inscrit au Covid-19km Challenge, et vous ?

Petit détour sur deux événements sportifs ce jour avec Gilles Goetghebuer : Le Covid-19km Challenge, à vocation humanitaire. Le roi Philippe y participe ainsi que bon nombre de célébrités. Et, Focus dans la foulée sur ce match de foot "légendaire" de 1986 : l’incroyable rencontre Barcelone – Bucarest.

Le Covid-19km Challenge, ça marche !

Le Covid Challenge a commencé samedi dernier et il se poursuit jusqu’à dimanche prochain à 18 heures, ce sera top chrono.

Vous êtes encore dans les temps pour relever le défi, à vous de jouer !

Courir ou marcher, c’était la proposition pour tout un chacun, sans aucune visée de performance. L’objectif premier étant de se bouger tout simplement. Le second objectif, non obligatoire de ce challenge, était de s’initier aux nouvelles technologies comme à l’appli Strava que l’on peut télécharger sur son smartphone. Et enfin, le but ultime étant de Soutenir l’opération "Robin Food" et d’aider ainsi des agriculteurs et des familles pauvres, des SDF : ceux qui souffrent le plus de la crise en offrant de par votre inscription au challenge des litres de soupe pour les plus démunis. On distribue ainsi de la nourriture aux personnes qui sont vraiment dans des situations très compliquées et pour des personnes au profil si inattendu. La demande s’est accrue de façon phénoménale.


► Découvrir l’Article complet de présentation du Covid Challenge en un clic, c’est ICI


Combien de litres de soupe à ce jour ?

Ça cartonne - On est à 45.000 litres pour l’heure avec 12.130 participants. Et ce n’est pas fini car on peut encore s’inscrire pour parcourir les 19 kms, en autant de sorties que l’on souhaite. Nul besoin d’être un grand athlète, mais cela se passe dans le respect des mesures sanitaires en vigueur en ce temps de pandémie bien entendu. Lors de votre inscription de 7,95 euros, vous financez ainsi l’achat de 3 litres de soupe.

Le Roi Philippe s’est inscrit, comme bien de grandes personnalités. Il a mis une contribution équivalente à 100 litres de soupe.

Parmi ces milliers de participants, il y a une série de parrains et de marraines célèbres.

Il y a Roméo Elvis (1,5 million sur Instagram), un très chouette relais pour cet événement à vocation humanitaire. Des Sportifs, des chercheurs, des intellectuels, des artistes, ils sont nombreux à relever le défi. Le Comédien Bernard Yerlès aussi, notre Sara et François : des animateurs engagés ! Yves Coppieters et Emmanuel André qui on le sait interviennent dans le domaine de la sécurité sanitaire, Jacques Borlée, Jean-Michel Saive, Maxime Montfort, Nafissatou Thiam qui concilie gloire et générosité.

Boy George disait : "J’aurais adoré être un de ces hommes qui aident l’humanité" disait-il. "Mais j’ai trop de boulot avec mes sourcils."

Fort heureusement pour l’humanité, bien des célébrités ne réagissent pas de la sorte !

Vous voulez vous aussi relever le défi ? C’est par ICI

Bucarest contre Barcelone en finale de Coupe d’Europe en 1986

Dans cette chronique sport, on revient sur un des matches les plus étonnants de toute l’histoire du foot : Bucarest contre Barcelone en finale de Coupe d’Europe en 1986, un match d’anthologie.

Barcelone partait hyperfavori de ce match qui a marqué les esprits. Ça s’est joué un 7 mai, il y a 34 ans !

Les auditeurs plus âgés se rappellent sans doute l’événement, les amateurs de foot en tout cas. D’autres plus jeunes se posent sûrement la question. Était-ce un match grandiose ?

Pas du tout ! 0-0, ils ont joué les prolongations. Ça s’est joué aux tirs au but. Le gardien de but : Helmut Duckadam a alors stoppé 4 penalties ! Il était dans un état de grâce inouï. C’est la seule victoire roumaine. C’est la Liesse en Roumanie mais aussi à Madrid ! Les fans de Madrid se sont alors réjouis de cette déconvenue. Le héros du jour, e gardien de but, a ainsi reçu quant à lui sa Mercedes pour retourner en Roumanie, ce fut un cadeau empoisonné. Les sbires de Nicolae Ceausescu se rebellent alors et notre champion du jour a été véritablement rossé. Il ne pourra plus jouer du fait, il termine ainsi sa carrière, c’est dans tous les livres. C’est édifiant mais, à un détail près : cette histoire est fausse !

Un match "légendaire"

C’est une légende ! Helmut Dukadam a d’ailleurs élevé les yeux au ciel et s’exclamait alors : "Ça fait 30 ans que je dis que c’est faux. Pas de voiture, pas de jambe cassée ! Il avait de l’Anévrisme de l’artère du bras.

Dans le film " L’Homme qui tua Liberty Valance de John Ford en 1962" on évoquait ceci : "Quand la légende est plus belle que la réalité, écrivez la légende".

Morale de l’histoire, attention aux propos tenus sur ces événements sportifs, peut-être que dans ces billets rédactionnels, une légende s’est-elle invitée sur le terrain !

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK