Le Niksen… Un peu d'oisiveté sans culpabilité

Le Niksen… Un peu d'oisiveté sans culpabilité
6 images
Le Niksen… Un peu d'oisiveté sans culpabilité - © PeopleImages - Getty Images

Et si on s'octroyait une petite pause ?

Là où l’attitude "slow life" invitait à ralentir, Le Niksen suggère carrément de ne rien faire ! On se met juste en mode OFF quelques instants, on s'offre un moment de répit et on laisse ainsi notre cerveau faire le vide. 

Voici le nouveau concept, qui nous vient du nord, tout droit des Pays-Bas : le niksen, ou l’art de ne rien faire. L’idée est simple : laisser son portable, s’accorder un instant de déconnexion, de répit, sans culpabilité.

Dans ces temps de burn-out et autre stress excessif où la déconnexion est oubliée, ce courant qui célèbre l’oisiveté décomplexée est en vogue.

Du répit, de l’oisiveté... sans culpabilité aucune !

Rien... On ne fait RIEN !

Aujourd’hui, même la lecture, les expositions, les films, ou encore les séries sont consommés à la chaîne.

Le niksen est un concept " slow life ", qui aide à reprendre possession de son temps et accorder à son cerveau un moment de répit. On pourrait le traduire par le célèbre " farniente " italien, le " chill " américain, ou encore la " glande " française, mais en retirant tout aspect péjoratif, lié à ces notions.

Ce n’est pas le premier concept venu du Nord. Il y a eu le " hygge ", du Danemark, qui prônait l’art du cocooning à la maison : créer une atmosphère chaleureuse et réconfortante. Le niksen, lui, doit permettre de s’accorder un instant d’oisiveté, sans portable et sans livre. Et surtout sans aucune culpabilité ! 

Regarder les gens passer, contempler les vagues, lever la tête vers le ciel ou encore observer les animaux… Des petits gestes qui ont, selon l’art de vivre du Niksen, de nombreux bienfaits sur notre santé mentale. Le nouveau mantra vise à se détacher des tâches quotidiennes, loin des écrans. Le but étant de parvenir à un état de calme et de tranquillité. 

le Niksen prône le lâcher-prise.

 

Niksen... Mode d'emploi

Le Niksen se pratique seulement 10 à 15 minutes par jour. Pendant ce laps de temps, il est primordial de faire le vide absolu dans sa tête mais surtout, d’être assidu si vous voulez en constater les effets.  

Votre cerveau peut alors prendre du repos loin des problèmes, du stress du quotidien, avant de reprendre ses activités de plus belle. Le Niksen ne laisse pas de place à la culpabilité. Se laisser aller quelques minutes par jour ne perturbe en rien votre quotidien, qui peut être chargé, au contraire. Ce laps de temps va vous permettre de recharger vos batteries pour continuer votre journée dans une meilleure forme qu’hier. Ce nouveau concept aiderait même à booster votre créativité et à être sur le long terme, plus productif.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK