Le mauvais temps plombe le moral

Le mauvais temps plombe le moral, à Liège comme ailleurs
Le mauvais temps plombe le moral, à Liège comme ailleurs - © Tous droits réservés

La pluie et le ciel gris que nous connaissons depuis des jours et des jours a des conséquences sur notre moral et sur notre humeur. A l'heure du solstice d'été, les Belges rêvent de lumière et de soleil. Nous sommes donc allés prendre la température...

La pluie et le ciel gris que nous connaissons depuis des jours et des jours a des conséquences sur notre moral et sur notre humeur. A l'heure du solstice d'été, les Belges rêvent de lumière et de soleil.

Nous sommes donc allés prendre la température du côté des Liégeois. "Quand on voit le soleil, on est de bonne humeur", dit une passante, "on a un petit plus dans le ressort du corps. Mais quand il n'y a pas de soleil, on fait avec." Un autre passant ajoute: "Plus il y a du soleil, plus on est plein d'énergie. Mais étant Belge, on passe au-dessus de tout ça".

Nous nous sommes rendus dans une des agences de voyages de la société Léonard, située à Barchon. Il n'y a pas beaucoup de clients. "Le temps actuel pèse énormément sur le moral", explique Fabienne Simon, responsable de l'agence. "Les gens ont besoin de soleil pour être heureux et on n'en a pas nécessairement pour le moment."  Le soleil ne brille pas dans nos régions, il faut donc prendre l'avion pour avoir plus chaud. "L'Afrique, la Turquie, la Grèce sont des destinations qui sont fermées malheureusement à la vente pour le moment",explique Fabienne Simon.

A l'hôpital aussi, la météo est un sujet de conversation. Même si elle ne peut pas quitter l'établissement, Pinuccia Pandini, une patiente hospitalisée à la clinique Saint-Joseph à Liège, est préoccupée par le temps qu'il fait. "Quand on s'éveille et qu'il y a un rayon de soleil, la journée commence beaucoup mieux, surtout à l'hôpital. Quand il est là, même si on n'est pas dehors, on en a besoin".

Et pour être en bonne forme, les médecins soulignent toute l'importance de la vitamine D, comme l'explique Dr Emmanuelle Warzee, médecin gériatre à la clinique Saint-Joseph à Liège: "Énormément de personnes sont en carence parce qu'avec le temps, on a tendance à ne pas sortir, de ne pas exposer sa peau aux rayons ultraviolets.  Et il faut savoir qu'en plus, quand on vit dans nos régions et en ville, on a déjà tendance à avoir une carence au départ. Donc, il faut absolument la surveiller".

A partir d'aujourd'hui, les journées raccourcissent. Ce n'est pas un élément qui doit vous saper le moral.  Au contraire, planifiez des activités et fixez rendez-vous à vos amis. 

Article original à lire sur vivreici

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK