Le Flash Tendance de Candice: Notre frite nationale menacée ?

 

Pour lutter contre la présence d’une substance cancérigène dans les aliments, l’acrylamide, la Commission européenne vient d’annoncer une série de mesures. Problème : elles remettent en cause le mode de fabrication de la frite belge.

L'acrylamide est une substance chimique qui se forme naturellement dans les aliments riches en amidon au cours des processus de cuisson à haute température, notamment la friture.

La spécificité du mode de cuisson à la belge : pas de précuisson, les frites sont jetées crues dans l’huile, égouttées et cuites ensuite une seconde fois.

Ce mode de cuisson entraîne une forte concentration en acrylamide et il a été prouvé que cette substance était cancérigène pour les animaux. Des liens ont été établis entre ce composé chimique et les cancers de l’utérus, des ovaires et du rein.

L’organisation sectorielle de l’industrie alimentaire européenne a développé un toolbox en coopération avec la Commission européenne et les autorités nationales des Etats membres pour limiter le taux d’acrylamide dans les denrées alimentaires.

Plusieurs associations de défense du patrimoine gastronomique sont sur le pied de guerre pour défendre la valeur de la frite.

http://www.afsca.be/denreesalimentaires/contaminants/acrylamide/

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK