Laisse tomber les filles... Retour dans les années sixties ! Best Of

Gérard de Cortanze était avec nous il y a peu pour nous présenter son roman qui nous plonge dans les années sixties: Laisse tomber les filles.

En 1963, à Paris, quatre adolescents assistent au concert Place de la Nation qui réunit les idoles yéyés. Trois garçons : François, Antoine et Lorenzo. Trois profils différents issus de milieux différents et qui tombent amoureux d’une même fille, Michèle. 

Ces années où les ados écoutent Hallyday, Hardy, Richard Antony ou France Gall. Et tentent d’échapper au carcan que leur imposent leurs parents. C'est le roman d’une génération.

Mais être yéyé c'est quoi ? Tout simplement c'est "être jeune" ! 

Petite particularité pour "Laisse tomber les filles" : un CD accompagne le livre qui est destiné aux baby-boomer mais aussi aux adolescents qui s'y retrouveront tout à fait. 

De la Nation à la nation...

L'arc du livre commence à la Nation et se termine au même endroit au lendemain des attentats de Charlie Hebdo. On descend cette fois sur cette Place pour défendre la démocratie et la liberté ! 

La mixité, c'est les années 70. Les garçons et les filles ne se rencontraient pas au quotidien à l'époque - on ne savait pas ce que c'était une fille - il n'y avait pas la mixité dans les écoles, on n'avait pas le téléphone mais les infos circulaient quand même. Il y a un petit côté nostalgique dans ce livre mais ça n'était pas mieux avant, c'était simplement autrement - je relate juste comment c'était. 

Des destins particuliers croisent des destins nationaux. Que faisions-nous le jour de la chute du mur de Berlin ?

Je passe au crible une série d'événements qui nous ont fabriqué. 

Un livre - un cd... Et pourquoi pas une comédie musicale ? 

Ces chansons nous ont constitué ! "Les chansons disent toujours la vérité" et oui j'aimerai que s'en suive une comédie musicale. 

Laisse tomber les filles - le livre en un clic

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK