La Semaine de Mamine - Coup de Coeur, Coup de Gueule

mamine
mamine - © Tous droits réservés

Un coup de cœur, le salon du volontariat, et un coup de gueule, les accidents domestiques des plus jeunes.

Son coup de cœur

Il s’agit de la 5ème édition du  salon du volontariat qui se tient depuis aujourd’hui et jusqu’à dimanche y compris,  à l’abbaye St Laurent (pour mieux situer pour certains, l’ancien hôpital militaire Saint Laurent). Il s’agit de promouvoir l’action sociale en général et c’est la Province qui est à l’initiative de ce salon qui permet aux associations de se faire connaître mais aussi aux éventuels candidats au bénévolat de se renseigner et de découvrir à quel point un grand nombre d’associations de tout genre a besoin de bras…et de têtes ! Une visite au salon permet de mesurer l’évolution de la réalité sociale et par les temps qui courent, ce n’est pas la joie ! Etre bénévole, c'est s’engager à faire quelque chose pour autrui sans être rémunéré et dans le cadre d’une association sans but lucratif. C’est être quelqu’un de bonne volonté,  comme on dit, qui met son temps et son énergie au service de la solidarité…et peu importe l’âge, le sexe ou la condition sociale !Il y a des associations très connues qui fonctionnent  grâce au bénévolat. La croix rouge, l’Unicef, Oxfam, les restos du cœur pour n’en citer que quelque unes mais il y en a des masses d’autres et de tous objectifs. Au salon du bénévolat,  il y en a 102 représentées, 40 de plus que l’année dernière. Avec des thèmes d’actions très divers. 25% d’entre elles s’occupent de l’aide sociale en général, 24%  de la jeunesse, 18% de la personne handicapée ; le reste se partage entre santé, intégration,  intergénérationnel et coopération et développement… Il ya aussi, si on visite le salon,  la possibilité de découvrir une masse d’animation, pour les petits et pour les  grands mais aussi d’exceptionnellement visiter l’abbaye Saint Laurent et le musée qui raconte la vie hospitalière d’antan . 

 

Son coup de geule

Deux pages ont été consacrées  lundi  dans la Meuse, aux accidents domestiques  ou il est dit, en titre, que les petites victimes ont le plus souvent moins de 4 ans  pour causes de brulures, chutes ou empoisonnements et ça, ça fait vraiment froid dans le dos !   Sans surprise, c’est évidemment dans la cuisine qu’il y a pas mal d’accidents. Juste un conseil donné par l’article ,  en cas de brûlure, il faut réagir très vite et pas  avec les trucs de grand-mère, la chose à faire tout de suite, c’est la règle des 3X20 : pendant 20’ mettre la brulure, sans vouloir détacher le  vêtement s’il colle à la brûlure, sous de l’eau à faible pression à 20°, et à 20 cm de la brûlure… ce qui n’empêche pas d’appeler les secours en même temps C’est la chose à faire même avant de foncer aux urgences et même si le petit bout hurle !

 

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK