La Semaine de Mamine - Coup de Coeur, Coup de Gueule

mamine
mamine - © Tous droits réservés

Un coup de cœur, l'ASBL "Goutte à gotte", et un coup de gueule, le dépistage du cancer du sein.

Son coup de cœur

Peut-être avez-vous déjà entendu parler d’un magnifique gite à la ferme  "la ferme d’Insegotte" à Filot. C’est donc un couple d’agriculteurs, Suzanne et Joseph Sauvage qui à mis sur pied ce gite à la ferme qui a déjà une solide réputation… Ce sont leurs filles qui lancent une ASBL. Je l’ai découvert cette semaine dans vers l’avenir. Les deux jeunes femmes, Alline t Amélie- avec une copine, Alice Maréchal –elles ont toutes les 3 presque 30 ans- ont donc lancé l’ASBL " Goutte à Gotte " … vous voyez le rapport avec le nom de la ferme "  la ferme d’Insegotte "- La nouvelle ASBL s’est donnée comme mission l’éducation  des enfants et des adultes  par et pour l’environnement. Une activité ludique et éducative à la ferme à proposer comme activités scolaires. Une demi-journée pour les maternelles et une journée pour les primaires. Comment ils approchent la nature ? Par la connaissance des animaux de la ferme, par exemple en reconnaissant le cri et les empreintes des animaux… mais aussi , évidemment en découvrant la nature environnante. Avec la venue du printemps…il semble qu’il soit vraiment là à partir de dimanche ! …l’ASBL lance un potager communautaire  accessible les mercredis a-m , le vendredi et le samedi.  Potager  solidaire prolongé par un atelier cuisine. A noter, l'inauguration festive de l’asbl Goutte à Gotte demain de 14h à 18h, à la ferme d’Isegotte et toutes les animations seront gratuites.

 

http://goutteagotte.jimdo.com/

086400632

 

 

Son coup de gueule

Il s’agit du dépistage du cancer du sein. Vous savez sans doute que des mammographies de dépistage sont proposées gratuitement aux femmes de 50 à 69 ans. Et bien les chiffres pour 2012 sont stupéfiants ! Plus de 90% de ces dépistages ont été réalisés en Flandres. Et seulement 6,4 % en Wallonie…et personne ne s’explique cette énorme différence… Est-ce que cela s’explique par le fait que les wallonnes ne sont pas soucieuses de leur santé ou parce qu’elles jouent l’autruche en se cachant la tête dans le sable ? La seule chose que j’ai envie de dire, c’est : de grâce faites-le, faites-vous dépister…parce que comme on dit dans les mauvais polars, c’est une question de vie ou de mort !

 

 

 

 

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK