La femme n’est pas victime ! Elle monopolise enfants et ménage

monika de konink
monika de konink - © Tous droits réservés

Les femmes ne délèguent pas les tâches à la maison et elles empêchent les hommes de prendre des crédits temps. Et si les femmes faisaient un choix clair de ne pas travailler. Et si elles n’étaient ni victimes du système emploi. Ni victimes des maris absents qui ne s’occupent ni des enfants, ni du ménage.

Voilà l’étonnante suspicion qui s’offre à nous ce matin dans Sud Presse – l’étonnante suspicion signée  par… Monika de Konink. La ministre de l’emploi acte que les femmes ne veulent pas déléguer ! Dans l’éducation des enfants ou le management de la maison, elles ne délèguent rien. Et la ministre de citer un exemple : « si une femme rentre à la maison et que son partenaire cuisine vous pouvez être sûr que dans les 10 minutes elle aura pris sa place dans la cuisine et lui sera dans le fauteuil ». Voilà ce que dit la ministre de l’emploi qui va même jusqu’à sous-entendre qu’à cause de tout ça… les hommes sont dans l’incapacité de prendre des crédits-temps. Certes, l’intention de la ministre est de pousser les femmes au temps plein. Mais il n’en reste pas moins une suspicion forte. Les femmes qui gèrent les enfants, les devoirs, la cuisine, le ménage… bref la vie…. sont-elles prêtes à déléguer ? Ou monopolisent-t-elles l’espace ?

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK