La cuisson vapeur au lave-vaisselle : un concept en soi !

La cuisson a la vapeur douce est le mode de cuisson idéal pour conserver toute la saveur et la qualité des aliments. Cette pratique a fait ses preuves et des déclinaisons s’invitent au menu selon les goûts des uns et les usages des autres. Le lave-vaisselle fait ainsi son apparition en guise d’ustensile subtile pour s’adonner à cette pratique culinaire. Sa double fonctionnalité fait de plus en plus d’adeptes, pour les grands pressés, une vaisselle cumulée à la préparation du repas, pour de grands chefs cuisiniers aussi, le lave-vaisselle est un incontournable surprenant pour la préparation de bons petits plats.

Surprenant effectivement, insolite certainement, logique diront certains, un peu fou s’exclameront les autres.

Cuire ses légumes, ses haricots, préparer un saumon ou encore un repas complet, voici tout le programme insoupçonné que nous offre notre appareil électroménager qui n’a pas fini de nous étonner.

La question qui se hisse derrière votre minois amusé est certainement de savoir si oui ou non vous pouvez mettre votre produit détergent comme à l’ordinaire? Cela prête à rire effectivement car haut et fort : "non" s’exclameront les uns là ou d’autres diront "oui" bien entendu si vous avez recours à des bocaux hermétiques. Les deux réponses se valent selon votre usage. Pour la préparation d’un saumon emballé dans un film culinaire, il va de soi que le détergent est proscrit.

Les bienfaits de la cuisson vapeur, sa déclinaison en mode lave-vaisselle et quelques recettes, voici le menu du jour que vous pourrez savourer à pleines dents ou plus frileusement selon votre appétit du moment.

Une cuisson à la perfection

8 images
La cuisson vapeur au lave-vaisselle : un concept en soi ! © Yuji Sakai - Getty Images
La cuisson vapeur au lave-vaisselle : un concept en soi ! © Anjelika Gretskaia - Getty Images
La cuisson vapeur au lave-vaisselle : un concept en soi ! © Yuji Sakai - Getty Images

La cuisson idéale est sans aucun doute la cuisson à la vapeur douce, inférieure à 95/97°C. Elle réunit beaucoup d’avantages méconnus, tout en se faisant cataloguer comme " fade " ou " bouillie ", ce qu’elle n’est évidemment pas comme le mentionne sur son site officiel le Professeur Henri Joyeux. Ce dernier se plaît à souligner le fait que c’est le seul mode de cuisson qui respecte l’identité de l’aliment.

"C’est une cuisson efficace, rapide, protectrice, et qui nettoie les aliments de tous les toxiques, additifs et métaux lourds dus aux modes de culture, à l’environnement, et aux techniques industrielles de préparation alimentaire. On peut tout cuire à la vapeur douce : légumes, légumineuses, céréales, viandes, poissons, pain, gâteaux… Sauf les fruits qu’on doit toujours consommer frais sans cuisson".

L’identité de l’aliment, c’est sa couleur, son odeur, son goût et sa texture

La couleur des vitamines, l’odeur des molécules aromatiques, la saveur des sels minéraux et la texture des fibres sont le reflet des qualités nutritionnelles des aliments. Ces qualités doivent rester les plus naturelles possible pour nous nourrir correctement et être bien assimilées. Elles ne doivent donc pas être dégradées par la cuisson.

Le " cuit-vapeur " révèle les plus grandes qualités de l’aliment à cuire

La vapeur douce, obtenue dans une sorte de couscoussier à un seul étage, avec grille à larges trous et couvercle bombé, et que l’on remplit largement d’eau, va dès l’ébullition environner l’aliment, pénétrer à l’intérieur, le faire transpirer et évacuer les toxiques allergènes, et le cuire très rapidement.

Le meilleur instrument de cuisson à la vapeur douce, qui répond à ces caractéristiques, a été mis au point par André Cocard dans les années 80 sur le modèle des appareils de cuisson asiatiques ou sud méditerranéens ; il l’a nommé Vapok.

La cuisson vapeur pour une alimentation saine

Certains nutriments, et les vitamines plus particulièrement, sont solubles dans l’eau comme le souligne passeportetsanté.net. Les aliments ont tendance à migrer vers ce milieu si on les plonge dedans : on dit qu’ils sont hydrosolubles. Si on cuit les légumes dans l’eau, une partie des nutriments seront perdus dans l’eau de cuisson.
L’exemple des brocolis, riches en vitamine C, est très parlant : une cuisson à l’eau leur fait perdre plus de 30% de leur teneur en vitamines C !

Une étude est parvenue à montrer que la cuisson a l’eau entraînait des pertes plus importantes chez les légumes-feuilles (63% de potassium, 59% de Sodium et 43% de Magnésium) que la cuisson à la vapeur (17% de potassium, 17% de Sodium et 11% de Magnésium).

En assurant une chaleur homogène (et en maintenant une température qui n’excède jamais 100°C), la cuisson à la vapeur permet de limiter la destruction des vitamines et la formation de composés toxiques puisqu’il faut moins longtemps pour cuire le cœur des aliments.

La cuisson vapeur est donc une pratique vivement recommandée pour une alimentation saine.

Du parfait à l’insolite

8 images
- © https://astucesdegrandmere.net/cuire-aliments-de-maniere-insolite-lave-vaisselle-7-recettes-essayer/

Au risque d’occasionner une petite indigestion aux puristes de la cuisson vapeur, voici une dérive qui vire à l’insolite : la cuisson vapeur au lave-vaisselle qui compte pourtant de plus en plus d’adeptes !

De quoi vous donner des sueurs froides ?

Penchons-nous quelques instants sur ce mode déjanté de cuisson pour le fun ou pour le reste de votre vie, c’est vous qui voyez ! Pratique, cette idée insolite est présentée aujourd’hui comme étant une pratique de cuisson à la vapeur efficace et économique.

 

Principe de la cuisson au lave-vaisselle

La cuisson au lave-vaisselle a été expérimentée pour la première fois par le physico-chimiste Hervé This, de l’INRA (devenu institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement – INRAE – au 1er janvier 2020) alors inspiré par le physicien d’Oxford Nicholas Kurti. Elle est à l’origine de la cuisson moléculaire, terme employé dès 1980 par les deux scientifiques. Cette méthode de cuisson s’est développée depuis comme le mentionne le site "alimentation.ooreka.f"

Pour cuire les aliments au lave-vaisselle, il suffit :

  • d’emballer hermétiquement les aliments dans un sachet congélation étanche, dans un film plastique ou dans un bocal en verre ;
  • de programmer le lave-vaisselle à 60°C (pas en deçà de cette température). Les aliments doivent cuire à basse température ;
  • de déterminer la durée de cuisson.

La cuisson au lave-vaisselle se pratique par de grands chefs cuisiniers qui usent de leur talent pour conserver la saveur authentique des mets. Toutes sortes d’aliments peuvent être cuits à la vapeur, comme : le poisson, le foie gras, la viande, les légumes, les œufs à la coque, les pâtes et le riz.

 

Avantages de la cuisson au lave-vaisselle

Faire cuire ses aliments au lave-vaisselle en lavant en même temps couverts et assiettes n’a jamais été aussi simple pour les amateurs de cuisine moléculaire. Ce mode de cuisson singulier permet :

  • de conserver la saveur des aliments ;
  • d’être diététique car elle ne nécessite pas l’ajout de matières grasses ;
  • de manger une nourriture saine car les nutriments sont parfaitement conservés ;
  • d’être économique puisque deux tâches peuvent être effectuées en même temps (cuisson et lavage) ;
  • de dispenser de l’utilisation de matériel énergivore tel que : plaques de cuisson, four traditionnel ou four micro-ondes ;
  • de déguster des mets moelleux : en effet, la cuisson au lave-vaisselle ne dessèche pas les aliments contrairement à la cuisson au four traditionnel.

Il est bien entendu que cuire à basse température est idéal pour éviter la sur-cuisson des aliments. En revanche, la température de 60°C au minimum doit être absolument respectée sous peine de ne pouvoir éliminer toutes les bactéries.

Bon appétit !

Quelques idées recettes

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK