Mon job… pour le plaisir ou pour faire plaisir ?

Mon job… pour le plaisir ou pour faire plaisir ?
Mon job… pour le plaisir ou pour faire plaisir ? - © Tous droits réservés

Entre l'épanouissement professionnel et le "je m'exécute parce qu'il faut, sans y trouver de sens", il existe une limite qui est le respect de soi et la capacité à poser ses jalons.

Julie Delize - coach en réorientation -  travaille sur la détermination de cette limite en vue d'aider les personnes à comprendre leur souffrance professionnelle et à la surmonter. 

Tentons d'éviter à ceux qui commencent à dysfonctionner, de tomber dedans. N'allez pas à l'encontre de vos principes, de vos valeurs !

Passer du "plaisir" au "faire plaisir", c'est une fracture !

Et cette fracture constitue le départ de la souffrance professionnelle.

Les gens n'en n'ont pas conscience tout de suite... Mais c'est vraiment ce basculement qu'il faut essayer d'éviter à tout prix. 

Les témoignages...

Fabian a fait de sa passion un métier. Il travaille dans les bois avec des chevaux de trait. Tous les matins, il se lève avec l'envie de partir travailler...

Benoit a toujours trouvé beaucoup de satisfaction dans son travail dans le bâtiment. Une satisfaction qu'il a réussi à transmettre à ses garçons. Ses fils qui au départ étaient dans d'autres activités professionnelles, aujourd'hui prennent la relève dans le bâtiment...

Florence propose une piste pour ceux qui en ont marre de leur boulot : reprenez votre CV et, dans la série de jobs effectués, demandez-vous quel était le plus gai...

Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, n’hésitez pas à réécouter l’émission en entier !

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK