Direct / L’importance de dépister le cancer colorectal pendant le mois de Mars Bleu

Vous avez 50 ans et plus ? Faites-vous dépister !

Le Chef de la Clinique d’Oncologie Digestive à l’ Institut Jules Bordet à Bruxelles nous aide à mieux comprendre la prise en charge du cancer colorectal métastatique.

S’il existe un cancer qui occupe le hit-parade des cancers tant chez les hommes que chez les femmes, c’est bien lui: le cancer colorectal… ou plutôt les cancers colorectaux !

Dans le cadre de la série “Ensemble, démasquons le cancer”, le mois de mars a toute son importance. En effet, nous sommes en plein cœur de la période dite de “Mars Bleu”. 

Mars bleu c’est un mois dédié au dépistage du cancer colorectal, une maladie qui touche près de 8 000 nouveaux cas chaque année. Une BD est d’ailleurs sortie pour illustrer le parcours de “Marc”, un personnage qui décide de se faire dépister et soigner. 

Le Chef de la Clinique d’Oncologie Digestive à l’ Institut Jules Bordet à Bruxelles nous aide à mieux comprendre la prise en charge du cancer colorectal métastatique: Docteur Alain Hendlisz était l’invité de Bruxelles Matin. Son interview au saut du lit avec Julie VanH est disponible dans ce #REPLAY de la matinale radio de Vivacité.

Qui est le Docteur Alain Hendlisz ?

Le Docteur Alain Hendlisz est Chef de la Clinique d'Oncologie Digestive à l’Institut Jules Bordet. En tant que spécialiste, il a un avis bien précis sur différents aspects, tant médicaux que culturels, qui entoure ce cancer et sur les avancées dans son traitement, entre autres : 

• différences Flandre et BXL/Wallonie : sur l’acceptabilité des colonoscopies de dépistage plus grande en Flandres qu’en Wallonie et à Bruxelles, une différence qui s’observe également en Europe où les tests de dépistages sont généralement mieux acceptés aussi dans les régions du Nord que dans les régions du Sud; 

• l’importance des aspects psychologiques qui entourent le dépistage; 

• l’allongement de la survie, 5 à 6 fois plus longue qu’il y a 15 ans (30 mois au lieu de 6 mois)pour les patients qui n’entrent pas en lice pour une stratégie curative;   

• les grands changements de la thérapeutique globale grâce, en partie, aux possibilités de combinaisons thérapeutiques; 

• le Concept du survivorship; 

• le Docteur Hendlisz incite également les patients à ne pas hésiter à multiplier les avis. Selon lui, les médecins ne doivent pas avoir peur d’être confrontés à l’avis de leurs collègues.

N’hésitez pas à vous rendre sur la plateforme " Ensemble, démasquons le cancer "

INFOS PRATIQUES:

Où commander son kit de dépistage ? 

• Sur les sites :

www.depistageintestin.be

www.ccref.org

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK