Jean-Michel Saive : "Le CIO a pris la bonne décision de reporter les Jeux Olympiques"

Jean-Michel Saive était l'invité confiné du 6-9 ensemble ce 8 avril pour parler de son défi cycliste, permettant de garder la forme tout en soutenant le personnel soignant. Il s'est aussi livré sur le report des JO et sur son confinement.

Jean-Michel roule chez lui sur son vélo d'intérieur en solitaire et est devenu ambassadeur de KeepMoving.eu, une action qui a pour but de soutenir le personnel soignant.

Courir, marcher ou rouler pour le personnel soignant

Ce défi consiste à accumuler les kilomètres virtuels. Jean-Mi s'est fixé comme objectif de rouler un maximum à vélo. Il décrit cette démarche solidaire : "C'est à l'initiative du sponsor Golazo, KeepMoving.eu Virtuellement si on court, on marche ou on fait du vélo sur des parcours virtuels pour lesquels on s'inscrit sur la plateforme qui est gratuite, on peut gagner des médailles virtuelles qui peuvent être dédicacées au personnel soignant qui fait un travail extraordinaire quotidiennement. C'est ludique, c'est les remercier et en même temps on peut rester actif".

Vous devez connecter votre application de course au site KeepMoving, choisir ensuite un événement virtuel auquel vous souhaitez participer et parcourir la distance, en intérieur ou en extérieur, requise, pour obtenir une médaille virtuelle à attribuer à un membre du personnel soignant auquel vous tenez. Au total, déjà plus de 13000 personnes se sont lancées dans l'aventure soutenue notamment par le virologue Marc Van Ranst.

Le maintien de la forme et le report des JO

Jean-Michel Saive a aussi parlé de son quotidien de sportif suite au confinement. "Je me pose un peu parce que j'ai souvent beaucoup voyagé donc cela me fait du bien. Les matinées sont plutôt consacrées à des conférences-calls avec les différentes activités que je fais et l'après-midi j'ai la chance de pouvoir encore pratiquer mon sport et d'aller dehors donc je cours ou je fais du vélo mais j'ai emménagé un garage pour faire mon sport chez moi aussi" raconte-t-il.

Couronné de plusieurs médailles de championnats d'Europe et du Monde, et ayant participé à pas moins de sept compétitions olympiques, l'ancien pongiste livre son avis sur le report des Jeux Olympiques suite à la crise sanitaire. "Je pense que le Comité international olympique a pris la bonne décision de reporter les Jeux Olympiques et cela soulage les sportifs qui étaient un peu dans l'attente de savoir si oui ou non il y allait avoir les Jeux au mois de juillet. En même temps, cela signifie être obligé de postposer des objectifs et des nouveaux challenges et rester toujours dans l'attente puisque finalement, on ne sait pas quand les compétitions sportives recommenceront".

Il lance enfin un message aux sportifs : "Le plus important c'est d'essayer de maintenir une condition physique de base générale, d'essayer d'être créatif, d'avoir des petits nouveaux exercices pour continuer de se maintenir en forme à la maison et de ne pas prendre des kilos trop rapidement".

Le swing et la chanson de Jean-Mi

Jean-Michel Saive courre, roule mais est aussi connu pour pratiquer le golf après la fin de sa carrière en tennis de table. Il confie faire toutefois du minigolf dans son garage sans pour autant peaufiner son swing.

Jean-Michel a aussi commenté sa célèbre et unique chanson, Love and Sport. Il assure : "C'est un bon souvenir, je connais toujours les paroles par cœur, mes enfants aussi". Il n'en fallait pas plus pour qu'Anne-Sophie Bruyndonckx l'invite alors à une nouvelle fois pousser la chansonnette et notre Jean-Mi national s'est exécuté !

Il ajoute avec humour : "Je vais faire la face B de l'album 25 ans après et l'album complet"

Même si la musique n'est pas son domaine de prédilection, le pongiste confie ne pas regretter ce moment : "J'étais content de l'avoir fait à ce moment-là. Tous les jeunes rêvent de faire une chanson, on me l'a proposé et je l'ai fait et je ne regrette pas du tout, mais bien sûr on me la repasse à chaque fois".

Le confinement loin de la famille

Le confinement nous fait vivre sans contact avec nos proches. Jean-Michel Saive aussi espère que cette crise sera bientôt loin derrière nous pour les retrouver, autant son frère, le pongiste Philippe Saive, que ses parents. "Mon frère je l'ai effectivement souvent au téléphone le plus dur c'est mon père qui va avoir 80 ans il est placé dans un home et il a la maladie de Parkinson donc forcément c'est compliqué. Il sera la première personne que j'irai voir une fois que c'est terminé" affirme-t-il.

Les contacts mêmes vocaux restent difficiles avec son père vu sa maladie. "Même pour lui c'est difficile de manipuler le téléphone donc la maison de repos nous appelle une fois par semaine pour voir si tout va bien et qu'on puisse lui parler" détaille-t-il. Jean-Mi en profite également pour souhaiter un bon anniversaire à sa mère Jeanine ce 8 avril.

Dans l'attente, le sportif oeuvre encore pour la solidarité et vous invite à vous inscrire à KeepMoving.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK