Inédit: une école crée la toute première section skate pour les élèves de 12 à 18 ans

Tandis que nos écoles sont au cœur de l'actualité avec les épreuves du CEB, l'établissement Notre-Dame de Bordeaux se distingue lui en faisant du sport de glisse une matière à part entière. De 12 à 18 ans, les jeunes écoliers font crisser leurs roulettes sur la rampe qui se dresse dans la cour de récréation.

Au Collège Notre Dame de Bordeaux, le sport est non seulement autorisé mais aussi recommandé. Créer une section skate qui n'existe nul par ailleurs est l'idée folle du directeur qui n'est autre que Bruno Gruyer, ancien champion de France de skateboard. "Cela peut paraître fou mais ça existe bien ! On a été les premiers à créer cette section en France. On compte aujourd'hui pas moins de 80 élèves inscrits dans la section sur 600 élèves au total. Et ça prend chaque année de l'ampleur", sourit-il. A l'époque, alors que Bruno Gruyer était professeur d'anglais dans l'établissement, quelques élèves l'ont interpellé sur sa carrière de skateur en équipe de France et son titre de champion de France aux débuts des années 80. "Ils voulaient essayer avec moi. On a commencé avec quatre ou cinq élèves le mercredi après-midi. On construisait des plans inclinés avec des briques, ..."

Et lorsqu'il prend la direction de l'établissement, il décide alors d'apporter un caractère plus sportif à l'enseignement. "La rampe qui se trouve dans la cour de récréation a été construite, il y a 4 ans, par les professeurs et les élèves eux-mêmes dans le cadre d'un projet pédagogique. On a recruté un moniteur breveté qui est présent chaque dans l'enceinte de l'école. Et vu l'engouement de la nouvelle discipline, nous avons même dû créer un local à l'entrée du Collège pour que les élèves y rangent leur skate avant d'aller en cours", poursuit Bruno Gruyer.

Et s'il n'existe aucune évaluation certificative à la fin de l'année scolaire, c'est car l'objectif d'un tel apprentissage est tout autre. En réalité, c'est l’idée d’endurance qui est au cœur du projet. "On veut leur faire comprendre que la persévérance dont ils font preuve en skate, ils peuvent l’adapter au scolaire. La section fonctionne d’ailleurs dans le même esprit que le système sport-études: On exige qu’il y ait un investissement acceptable dans le scolaire pour que les élèves puissent suivre les entraînements de skate."

Une nouveauté dans le milieu scolaire bien accueillie par les autres professeurs de l'institution Notre-Dame de Bordeaux. D'autres initiatives ont également vu le jour au sein de cet établissement. On citera notamment le collège sans classe où les élèves sont dispatchés selon leur niveau. "Je suis disposé à dialoguer avec ceux qui pourraient être intéressés par ces initiatives", conclut le directeur de l’institution et ancien champion de skateboard de France en se félicitant de la réussite de ses projets. 

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK