Harry et Meghan auraient pris une décision radicale par rapport aux réseaux sociaux

Le duc et la duchesse de Sussex ont choisi de quitter pour de bon les réseaux sociaux a fait savoir ce 10 janvier le Sunday Times, selon une source proche du couple.

Le couple princier, déjà en conflit avec les tabloïds anglais qui auraient "ruiné leur vie", après avoir quitté Instagram en avril 2020, au moment de sa mise en retrait de la famille royale, alors qu'il totalisait plus de 10 millions d'abonnés, deux de plus que celui de la monarchie britannique, adresse un nouveau message fort aux médias et à leurs détracteurs.

Un retour peu probable sur les réseaux

Alors que Meghan Markle ne pourra pas avoir accès à la nationalité britannique, Harry et son épouse font table rase de la communication parfois diffamante dont ils ont fait l'objet. 

"Une source proche du couple a déclaré qu'ils n'avaient 'pas prévu' d'utiliser les réseaux sociaux pour leur nouvelle fondation Archewell (NDLR : elle accompagnera des fondations qui sont chères à leurs yeux et un site internet a été lancé en octobre 2020) et qu'il était 'très peu probable' qu'ils reviennent sur les plateformes à titre personnel" a fait savoir le Sunday Times dans son édition dominicale. 

Le périodique rapporte même que "le couple est désabusé par la 'haine' qu'il a rencontrée sur les réseaux sociaux", rappelant que Meghan Markle s'était déjà confiée "sur l'expérience 'presque insurmontable' des trolls sur Internet""On m'a dit qu'en 2019, j'étais la personne la plus trollée au monde, hommes et femmes (confondus)" avait-elle ainsi déploré dans le podcast Teenager Therapy pointant l'isolement et les travers des réseaux qu'elle a endurés en pleine grossesse d'Archie.

Une décision sûrement renforcé par le contexte des derniers jours

Pareille décision arrive dans le contexte tendu entourant le débat autour de la propagation des discours haineux sur les réseaux sociaux, au moment où Twitter a stoppé à titre définitif le compte de Donald Trump craignant un "risque de nouvelles incitations à la violence". Les réseaux comme Facebook, Instagram, Snapchat ou Twitch ont pour leur part suspendu pour une durée indéterminée le profil du 45ème président des États-Unis rappelle l'AFP, après l'insurrection de ses partisans survenue au Capitole le 6 janvier 2021.


►►► À lire aussi : Schwarzenegger discrédite Trump : "Il restera le pire président de l’histoire des États-Unis" 


Les principaux membres de la monarchie britannique que sont notamment la reine Elizabeth II, le prince Charles, le prince William et sa femme Kate, avec qui les relations se seraient apaisées suite au Megxit, se servent régulièrement d'Instragram, Twitter et Facebook dans le but de communiquer sur leurs activités officielles et caritatives. Une communication qui fonctionne visiblement, le compte Instagram du duc et de la duchesse de Cambridge culminant par exemple à près de 13 millions d'abonnés.

Alors Harry et Meghan parviendront-ils à gérer autrement leur communication officielle ?

L’actu people, ça se passe sur VivaCité

Pour plus d’actu people, rendez-vous tous les jours dans Le 8/9 sur VivaCité et sur la Une ainsi que dans La Récré de Midi de 12h à 13h sur VivaCité et en replay sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK