Friends : Jean-Claude Van Damme, pire invité de la série, selon ses créateurs

À l'occasion des 25 ans de l'épisode le plus vu de Friends, les réalisateurs ont confié au Hollywood Reporter que Jean-Claude Van Damme était la pire star apparue dans la série, pointant son comportement désobligeant avec Courteney Cox et Jennifer Aniston.

La série Friends, dont le merchandising continue à tourner comme avec un livre de recettes de la série, reste l'une des plus mythiques de l'histoire de la télévision. Un épisode spécial empreint de nostalgie regroupant les principaux acteurs était même prévu pour célébrer les 25 ans de la première, avant que le coronavirus ne s'en mêle.

Les réalisateurs de la sitcom s'expriment depuis eux aussi sur les moments phares mais également sur les coulisses de cette production. Avec 10 saisons et plus de 200 épisodes au compteur, il y a évidemment de nombreuses anecdotes à raconter et l'une n'a pas échappé à la presse. Elle concerne notre Jean-Claude Van Damme national.

3 images
© Eric Lalmand / Belga

JCVD apparu dans l'épisode le plus suivi de la série

Il y a tout juste 25 ans, le 28 janvier 1996, paraissaient les épisodes 12 et 13 de la saison 2 intitulés Celui qui retrouve son singe (The One After the Super Bowl). Ceux-ci restent comme deux des plus marquants pour les fans car un casting cinq étoiles accompagne alors Jennifer Aniston, Courteney Cox, Lisa Kudrow, David Schwimmer, Matthew Perry et Matt Leblanc. On y découvre Julia Roberts en ancienne camarade de classe de Chandler, Chris Isaak en bibliothécaire ou encore Brooke Shields en fan de Joey.

Jean-Claude Van Damme, qui s'est improvisé super-héros pour animaux durant le confinement, ou a récemment créé le buzz en dansant sur la chanson de JUL qui porte son nom, figure aussi dans le casting de stars de cet épisode. Il est alors sans conteste le belge le plus connu de Hollywood. L'acteur et fan d'arts martiaux est à l'affiche de tous les films américains de combats dans les années 1980 et 1990 : L'arme absolue, Kickboxer, Full Contact ou encore Universal Soldier.

L'audience bat tous les records de la série avec 52,9 millions de téléspectateurs.

3 images
Michael Lembeck © Carlo Allegri/Getty Images

Arrogant et pas préparé

Pour célébrer l'anniversaire de cet épisode, réalisateurs, producteurs et scénaristes ont dévoilé des anecdotes sur le tournage de cet épisode devenu légendaire au Hollywood Reporter. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Jean-Claude Van Damme ne leur a pas laissé un agréable souvenir. Il y joue son propre rôle, se faisant draguer par Rachel Green (Jennifer Aniston) avec qui il finit par sortir ce qui déplait à Monica Geller (Courteney Cox), elle aussi éprise de l'acteur belge.

"Jean-Claude est tombé dans la catégorie des acteurs avec qui c’est le plus difficile de travailler" concède Warren Littlefield, ex-président de NBC Entertainment.

Kevin Bright, coproducteur de la série, se souvient qu'il était arrivé avec trois à quatre heures de retard sur le tournage. "Il s'est dirigé droit vers sa caravane. Donc avec David (NDLR : David Crane, co-réalisateur), on s'est dit qu'on allait se présenter et lui demander s'il avait des questions. On est allés le voir et il a dit : 'Non ! D'abord, je retiens les répliques. Vous me donnerez le feeling ensuite'" révèle-t-il.

Michael Lembeck, réalisateur de l'épisode résume donc que Jean-Claude Van Damme "n'était pas préparé et arrogant", mais ce n'était pas le pire selon lui.

"Ne comprenait-il pas qu'on n'était pas au cinéma ?"

Michael Lembeck lâche aussi au journal américain : "On a d’abord tourné une scène avec lui et Jennifer Aniston. Elle est ensuite venue me voir en me disant: 'LemLem, est-ce que tu peux me rendre un service et lui dire de ne pas mettre sa langue dans ma bouche quand il m’embrasse ?'".

Lembeck lui aurait alors sommé d'arrêter mais l'acteur belge réitère le même geste avec Courteney Cox : "On a tourné une autre scène un peu plus tard avec Courteney. Et là Courteney vient me voir et me dit : 'Lem, est-ce que tu peux lui dire de ne pas mettre sa langue dans ma bouche ?' Je n’arrivais pas à y croire ! J’ai dû lui dire encore une fois, un peu plus fermement". 

"Jennifer m’en a parlé et je me souviens lui avoir dit que peut-être il ne comprenait pas qu'on n’était pas au cinéma ?" s'interroge encore Kevin Bright.

Les représentants de JCVD n'ont pas souhaité réagir à ces déclarations fait également savoir The Hollywood Reporter, mais celles-ci font évidemment tâches pour le kickboxer belge.

L’actu people, ça se passe sur VivaCité

Pour plus d’actu people, rendez-vous tous les jours dans Le 8/9 sur VivaCité et sur la Une ainsi que dans La Récré de Midi de 12h à 13h sur VivaCité et en replay sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK