Frédéric : "Les gens intelligents comprendront que c'est plus intéressant qu'il sorte maintenant !"

Frédéric : "Si une personne est intelligente, elle ne participera pas à la marche !"
Frédéric : "Si une personne est intelligente, elle ne participera pas à la marche !" - © Tous droits réservés

Une Marche noire se met en place pour lutter contre la libération conditionnelle de Michel Lelièvre. Une Marche noire, c’est nécessaire ?

Le 20 octobre prochain, cela fera tout juste 23 ans que 300.000 personnes avaient défilé dans les rues de Bruxelles lors de la Marche blanche en mémoire des victimes de Marc Dutroux. C’est cette date qui a été choisie par Daniel et son épouse pour organiser une Marche noire pacifique dans le Brabant Wallon. Le but annoncé par les organisateurs est de se faire entendre et que Michel Lelièvre ainsi que Marc Dutroux sachent qu’ils ne sont pas les bienvenus dans la société, c’est ce qu’ils disent dans La DH aujourd’hui.

Une Marche noire, c’est nécessaire ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites". 

À ce propos, pour Frédéric d'Evere, il ne faut pas y aller : "Pour moi, c'est une excellente mauvaise idée. Là où cette libération est une bonne chose, c'est qu'il y a des conditions et, dans ces conditions, il y a un suivi pendant des années après la sortie. S'il sort dans deux ans, il aura fait ses 25 ans, on pourra dire merci et au revoir et il n'y aura aucun suivi. Ici, on lui impose des conditions donc c'est un plus pour ceux qui ont des craintes. (...) Ces gens préfèrent que Michel Lelièvre sorte dans deux ans et qu'il n'y ait aucun suivi et qu'on n'ait rien à dire ? Je n'irai pas à la marche et, j'espère qu'il y aura assez de gens intelligents qui comprendront que c'est plus intéressant qu'il sorte maintenant avec un vrai suivi que dans deux ans sans aucun suivi".

"Cela ne sert à rien ! S'il doit sortir, il sortira !"

Marie de Montigny-le-Tilleul partage l'avis de Frédéric ce matin. Pour elle, cette marche noire est inutile : "Cela ne sert à rien. De toute façon, s'il doit sortir, il sortira ! Les marches blanches n'ont jamais servies. Ce qui sera décidé, sera décidé par la justice, c'est tout. (...) Pour moi, se rassembler ne servira à rien du tout. Il faut continuer de vivre et aller de l'avant. Michel Lelièvre et Marc Dutroux savent qu'ils ne sont pas les bienvenus dans la société mais s'ils peuvent sortir, ils sortiront malgré qu'ils savent ce qu'ils ont fait. La date de la marche est bien choisie mais ça ne servira à rien du tout. Les gens qui iront sont ceux qui auront envie d'y aller, qui espèrent et qui croient encore. S'il y a du monde, tant mieux pour les organisateurs mais ça ne servira à rien, il sortira s'il doit sortir !".  

"Toutes les marches sont importantes !"

En revanche, pour Monique de Woluwe-Saint-Pierre, il faut y aller : "Cette marche est importante. D'ailleurs, elles le sont toutes. Ce genre de personnage ne doit jamais, au grand jamais être relâché. Ils ont fait souffrir des petits-enfants innocents et les parents souffriront jusqu'à la fin de leurs jours. C'est scandaleux de libérer ce genre de personnage. Qu'est-ce qu'on appelle un suivi ? Ils pourront aller chez le coiffeur, au cinéma, au théâtre, vivre normalement et, ça, je ne suis pas d'accord. Ils ne souffriront jamais assez et la seule souffrance c'est la prison à vie, jusqu'à leur mort".  

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C'est vous qui le dites"

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK