Faut-il supprimer les trains vers la mer ? C'est la menace de la patronne de la SNCB

Sophie Dutordoir, la patronne de la SNCB menace de supprimer les trains vers la côte sans mesures claires de la part du gouvernement. Dès samedi les voyageurs en partance pour la mer ne pourront s’installer que côté fenêtre ce qui ne serait pas applicable en réalité selon des accompagnateurs de train. Elle écarte la réservation de siège, le système de la SNCB n’ayant pas été pensé de cette manière. Elle demande soit de pouvoir déployer plus de trains, soit que les déplacements soient officiellement limités sans quoi elle menace de supprimer les trains vers la côte.

Faut-il supprimer les trains vers la mer ?

Voici quelques moments forts de l'émission...

4 images
Faut-il supprimer les trains vers la mer ? C'est la menace de la patronne de la SNCB © KURT DESPLENTER - BELGA

"Il faut interdire d'aller à la mer"

Séverine, une auditrice originaire de Bon-Secours, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "Il faut supprimer les trains pour la mer. Sinon on ne s'en sortira jamais. Il faut laisser un train pour les gens qui travaillent ou alors fermer la gare de la mer, les plages et interdire l'accès à la côte pour le moment. Avez-vous vu les photos ce week-end ? Il y avait beaucoup de personnes sans masque et ils prennent comme excuses qu'ils fument, mangent ou boivent et, pendant ce temps-là, ils peuvent contaminer les autres."  

Il y a d'autres endroits pour aller se promener.

"Plutôt qu'aller à la mer, on peut aller se balader le long de l'Escaut, à Namur... J'ai une copine qui voulait aller à la mer et puis quand elle a vu le monde à Bruxelles, elle a changée d'avis et elle est partie à Namur, une ville qu'elle n'avait jamais visité et ça lui a beaucoup plu."

4 images
Faut-il supprimer les trains vers la mer ? C'est la menace de la patronne de la SNCB © KURT DESPLENTER - BELGA

"Il faudrait que le Belge soit moins égoïste"

Du côté de Charleroi, Arthur n'est pas de cet avis : "Il ne faut pas supprimer les trains. Premièrement, il existe des travailleurs qui doivent toujours se rendre sur la ligne en question. Deuxièmement, comment voulez-vous gérer le nombre de voyageurs qui vont embarquer dans un train ? Troisièmement, les réservations ne sont pas envisageables. Cela signifie-t-il que les travailleurs vont devoir réserver tous les jours leur place pour aller travailler ? Que va-t-il rester comme place pour les touristes ? Je crois que ces mesures sont prises par des gens qui ne prennent quasiment jamais le train et qui n'y connaissent rien !"

Il n'y a aucune solution !

"Envisager de mettre des trains supplémentaires, c'est impossible aussi. Où la SNCB va-t-elle aller chercher son matériel et son personnel ? Il faudrait que le Belge soit moins égoïste. Celui qui veut aller à la mer et qui n'a pas réservé, il peut reporter. Si on prend patience pendant les vacances de Pâques, cela ira certainement mieux pour les grandes vacances et les touristes pourront y aller autant qu'ils veulent." 

4 images
Faut-il supprimer les trains vers la mer ? C'est la menace de la patronne de la SNCB © MAAIKE TIJSSENS - BELGA

"Il faut réglementer"

Le débat se conclut à Le Roeulx avec Patricia : "Il ne faut pas enlever les trains mais il faut réglementer. C'est-à-dire que les personnes doivent réserver leur place et s'ils n'ont pas de réservation, ils ne peuvent pas prendre le train. Tout en donnant toujours la priorité aux gens qui travaillent. Il faut aussi mettre en place une attestation pour autoriser les travailleurs de le prendre. Si on les interdit, on reporte le problème à d'autres endroits". 

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C'est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK