Faire rimer football avec écologie ? C'est possible.

En Angleterre, le club de Forest Green Rovers fait rimer football avec écologie. Explications. 

Premier club vegan au monde! Dans le petit village de Nailworth, cette équipe de 4ème division est un modèle de développement durable. C’est l’entrepreneur Dale Vince qui est à l’initiative de ce projet. Il a fait fortune en créant une société d’énergie verte. Selon lui, “c’est l’occasion de s’adresser à un public qui n’entend pas forcément parler des questions environnementales“. 

En 2010, Dale Vince décide d’acheter le club et le transforme complètement. Un an après son arrivée, il fait installer 180 panneaux solaires sur le toit du stade et un système de drainage des eaux de pluie. 

Et comme dans le football le plus important est le terrain, le club plante une pelouse 100 % bio. Ainsi, finis les engrais et les produits chimiques. Ici, on utilise de la bouse de vache. 

En 2011, le club a également banni la viande pour devenir le premier club vegan au monde. Plus de Hot-dogs ni de fish & chips. Et cela ne fait pas l’unanimité chez les supporters. 

Une bière bio pourra néanmoins les réconforter. 

 

Un autre projet fou 

Dale Vince ne compte pas s’arrêter là. Il a lancé le projet fou de construire un stade de 5000 places entièrement en bois. Il sera au centre d’un écoparc de 400 000 mètres carrés où seront construits des gymnases, des terrains de sport et une clinique. 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK