Du camu-camu pour lutter contre l'obésité?

Des chercheurs canadiens ont mis en évidence le rôle possible du camu-camu, fruit d'Amazonie, dans la prévention de l'obésité et des maladies métaboliques.

Même si les recherches ont été menées sur des souris, par des chercheurs de l'Université Laval et de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie du Québec, des tests devraient être pratiqués sur l'humain. 

 

Pour en arriver à ce résultat, deux groupes de souris ont été établis. Tous deux avaient une alimentation riche en sucres et en graisse et ce, durant huit semaines. Seul l'un d'eux avaient une portion d'extraits de camu-camu en complément.

Ce dernier groupe a subi un gain de poids 50% inférieur à celui qui n'a pas été nourri de camu-camu.

Plus étonnant encore, leur prise de poids serait "similaire à la prise de poids de souris consommant une diète faible en sucres et en lipides", précisent les chercheurs.

 

Le camu-camu n'est pas un inconnu en naturothérapie. Il est déjà vendu dans le commerce en complément alimentaire pour ses vertus sur la fatigue, le stress et les défenses immunitaires.

 

L'article original est à lire sur RTBF Tendance...

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK