Des policiers en service sur les auto-tamponneuses de la foire

A la foire Hull Fair au Royaume-Uni, des policiers ont été surpris en train de s'amuser plutôt que d'assurer leurs patrouilles. La polémique a directement enflée sur les réseaux sociaux.

Une vingtaine de policiers d'Humberside, dans le centre-est de l'Angleterre, font le buzz en ce moment pour avoir pris du bon temps sur des auto-tamponneuses alors qu'ils étaient censés assurer la sécurité d'une foire. C'est le surintendant en chef Darren Downs qui a lui-même tweeté une photo de la scène en décrivant passer "une après-midi fantastique à la foire". Selon l'inspecteur Scott Snowden, qui s'est également bien lâché sur Twitter, Darren Dowes semblait d'ailleurs particulièrement apprécié le moment. Il s'est aussi permis une petite plaisanterie sur un accident d'auto-tamponneuses...

"Ne vous plaignez plus jamais de manquer d'effectifs !"

C'est ce que reproche la plupart des habitants de Humberside et alentours aux policiers sur les réseaux sociaux. Pour Mike Cowell, 36 ans et victime d'une agression, ils "devraient être en train d'arrêter les criminels, c'est ce pour quoi ils sont payés !". Il faut dire que le surintendant en chef Darren Downs gagne près de 90.000 euros par an. 

Durant les huit jours de la foires, seulement quatre arrestations pour des faits mineurs ont eu lieu pour une quarantaine de policiers en service. Mais ce n'est pas tout ! La veille de ces fameuses photos, une trentaine de personnes ont été coincées sur une attraction. Les malheureux sont restés immobilisés durant 7 heures et demie sur le Power Tower tombé en panne. Laura Blackett explique : "Il a fallu des heures avant que la police arrive. je pensais que s'ils n'étaient pas là c'est parce qu'ils avaient d'autres choses plus importantes à faire, et non pas s'amuser dans des auto-tamponneuses." Un rapport publié plus tôt dans l'année dévoilait d'ailleurs que la police d'Humberside prenait en moyenne 47 minutes pour répondre à une urgence.

Le chef adjoint de la police s'en mêle

Pour désamorcer la polémique, Andy McDyer, le chef adjoint a pris la parole en déclarant au Telegraph : "Le dernier jour de la foire, les policiers chargés de surveiller l’événement ont juste pris une pause de cinq minutes pour s’amuser. Les policiers ont travaillé dur pendant toute la semaine et certains ont parfois assuré neuf shifts consécutifs de 10 heures." Il ajoute : "Je suis extrêmement fier de mes équipes qui ont travaillé dur pour impliquer le public et s'assurer d'apporter un environnement sûr aux visiteurs." 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK