Dépolluer les villes grâce aux micro-algues

Dépolluer les villes grâce aux micro-algues
5 images
Dépolluer les villes grâce aux micro-algues - © Tous droits réservés

Capables de capter plus de CO2 que les arbres, les micro-algues pourraient bientôt dépolluer les villes en recouvrant leurs façades.

Intégrer le vivant à l'architecture

Pour une ville plus durable...

Et si la ville de demain se parait de murs d'algues pour endiguer le réchauffement climatique? Pas si absurde. Cette perspective est étudiée par l'agence d'architecture XTU qui souhaite intégrer le vivant à l'architecture des immeubles pour réduire considérablement leurs émission de gaz à effet de serre. 

Les micro-algues ont une formidable capacité à absorber le CO2 et à le transformer en oxygène et en biomasse. Présentes dans les océans, elles sont d’ailleurs l’un des principaux puits de carbone de la planète. Des alliées précieuses dans la lutte contre le changement climatique.

L' idée : créer des panneaux vivants, véritables aquariums de culture, pour habiller les façades d’immeubles. Entre deux plaques de verre, dans une lame d’eau de quelques centimètres d’épaisseur, les micro-organismes pourront s’épanouir au contact du soleil. Un environnement idéal pour ces algues qui ont besoin de capter un maximum de lumière extérieure pour réaliser leur processus de transformation plus connu sous le nom de photosynthèse.

La chimie verte... Les molécules de demain!

50% des façades ensoleillées sont non utilisées, c'est un réel potentiel solaire inexploité. On peut y cultiver des micro algues qui ont besoin de beaucoup de soleil pour se développer et les bénéfices sont non négligeables. La CHIMIE VERTE, ce sont les molécules de demain qui vont remplacer la pétrochimie. 

Voici le concept, l'idée de génie pour un monde plus durable !

De réelles sources d'inspiration pour l' AVENIR.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK