Daniel Radcliffe, de l'interprète d'Harry Potter à la personnalité engagée

Il a laissé son empreinte en jouant un sorcier marqué d’une cicatrice en forme d’éclair. Focus sur la vie de Daniel Radcliffe... Une aventure marquante!

Daniel Radcliffe naît en 1989, en Angleterre, d’une mère directrice de casting et d’un père agent littéraire. À 6 ans, il incarne un singe dans une pièce de théâtre de son école. Deux ans plus tard, il éprouve des difficultés à lie le premier tome des aventures d’Harry Potter. Toutefois, trois ans plus tard, il est repéré par un directeur de casting alors qu’il assiste à une pièce de théâtre avec son père. "Plein de garçons dans ma classe savent que je n’ai lu que le premier ou les deux premiers, alors que ces mecs-là sont totalement fans ! Ils sont peu en colère parce que je suis le moins… c’est moi qui ai lu le moins Harry Potter dans ma classe, et j’ai quand même réussi à décrocher le rôle", confie-t-il à l’époque. 

Face à plusieurs centaines de garçons, il décroche le rôle d’Harry Potter dans l’adaptation cinématographique de la saga littéraire de J.K. Rowling. Lors de son premier jour de tournage, il réalise que "sa vie ne pourra probablement pas être meilleure". Un sentiment de plénitude qui contraste avec le stress également ressenti à ce moment-là. "J’étais nerveux, j’en ai presque été malade. Mais j’ai vraiment aimé ça." C’est en 2011 qu’il incarnera le rôle du célèbre sorcier pour la dernière fois. 

 

Engagé sur plusieurs fronts

En 2007, Daniel Radcliffe change de registre et apparaît nu dans la pièce "Equus". Quelques mois plus tard, il décide de vendre aux enchères les pantalons qu’il porte dans la pièce. Le but : venir en aide à des associations qui luttent contre le SIDA ou accompagnent les enfants atteints de maladie en phase terminale. À 21 ans, il reçoit le Hero Award, de l’association The Trevor Project, pour son implication dans la lutte contre le suicide des personnes LGBT. 

Aujourd’hui, à 29 ans, Daniel Radcliffe poursuit sa carrière tout en continuant de s’engager. "‘Inferior’, un livre génial et vital, sera sur les étagères de toutes les bibliothèques des écoles l’année prochaine."

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK