Connaissez-vous le vin "orange" ?

Connaissez-vous le vin orange ?
Connaissez-vous le vin orange ? - © Tous droits réservés

Il existe depuis plus de 10 ans, et pourtant, il est peu connu du grand public. Le vin orange pointe le bout de son nez dans les médias, et n'a rien d'une mode éphémère.

Un retour aux sources ?

C'est un vin à la teinte surprenante, variable entre le jaune doré et l'orange fluo, qui a fait son apparition ces dernières années dans les rayons des cavistes et sur les tables de certains restaurants.

Souvent servis en apéritif ou avec du fromage, les vins dits "oranges" sont aussi associés avec des goûts puissants, comme du gibier ou des abats. Le tout dégusté toujours frais - entre 12 et 15°C.

 

Pourquoi "Orange"?

Contrairement au vin bleu, qui a beaucoup fait parler de lui cet été, le vin orange n'est pas un produit marketing, mais bien un vin proche du vin blanc. 

La différence avec le vin blanc, que l'on réalise en pressant le jus des raisins blancs, les vins dits "oranges" ont une texture assez tannique, ce qui peut être déstabilisant puisque c'est une caractéristique généralement associée aux vins rouges.

Ce vin dit "orange"provient d'une technique de fabrication appelée "macération pelliculaire", qui consiste à laisser macérer les grains de raisin blanc avec leur peau et les pépins, parfois même avec les rafles (les tiges de la grappe), comme on le fait pour le vin rouge, afin d'obtenir un nectar de longue macération, appelé en anglais "skin-contact wine". Ce procédé peut durer quelques jours comme plusieurs mois.

 

L'avis d'Eric Boschman

Eric Boscham, sommelier belge, est passé dans l'émission pour donner son avis sur le vin "orange".

"Ce vin est une contorsion, pour se donner une raison d’exister. Mais pour moi, il n'a pas beaucoup de sens" explique-t-il. 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK