Compostage : les bons conseils d'une experte pour s'y mettre

Compostage : les bons conseils d'une experte pour s'y mettre
Compostage : les bons conseils d'une experte pour s'y mettre - © © Pixavril / IStock.com

Amélie Esmenjaud, maître composteur et administratrice du Réseau Compost Citoyen, explique à Relaxnews comment se mettre à cette pratique pour réduire efficacement nos déchets et les réutiliser.  

 

Quel type de résidus naturels peut-on isoler pour faire du compost ?

Les épluchures de fruits et légumes, les coquilles d'oeuf, le marc de café, les filtres à café biodégradables, les sachets de thé (sans les agrafes), le papier sopalin, les fleurs fânés, les déchets verts de jardin comme la pelouse ou les pieds de tomate peuvent être déposés dans un composteur. En amont, le but est d'éviter le gaspillage alimentaire et de réduire au maximum les déchets organiques qui représentent 30% de notre poubelle selon l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie). 

 

A quoi sert concrètement le compostage ? 

Tout d'abord, le compostage est un geste éco-citoyen qui permet de réduire ses déchets, éviter les coûts de transport pour les traiter et surtout de les revaloriser au jardin. C'est aussi un bon moyen d'obtenir de l'engrais et du fertilisant gratuitement pour son jardin ou ses plantes et de nouer du lien social entre voisins à l'instar des jardins partagés. 

 

Que conseillez-vous aux urbains pressés qui vivent en appartement ?

On peut très bien s'équiper avec un lombricomposteur que l'on achète dans les jardineries. Leur taille est généralement celui d'un petit meuble. Les déchets organiques doivent être mélangés avec des vers qu'il faut acquérir par ailleurs, on peut espérer récupérer son compost au bout de 4 mois et le réutiliser pour ses plantations. Pour éviter que le compost ne pourrisse, il faut penser à remuer le mélange régulièrement. 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK