Comment le cactus survit-il dans le désert ?

Le cactus est une plante grasse dotée de beaucoup de ressources ! Poussant dans des climats secs, où plusieurs mois peuvent s'écouler sans qu'aucune goutte de pluie ne tombe, le cactus s'est pourtant très bien adapté à son milieu. Certains cactus sont capables d’emmagasiner jusqu’à 3000 litres d’eau.

Peau et épines

Sa peau cireuse permet en effet de retenir l'humidité, ses épines permettent à l'eau de ruisseler jusqu'à ses racines et son corps flexible peut s'élargir pour accueillir une plus grande quantité d'eau lors des rares périodes de pluies. Ses épines lui permettent aussi de se protéger des prédateurs assoiffés.

Actif la nuit

Mais pour survivre dans le désert, le cactus doit faire face à une autre complication : la photosynthèse. Dans la journée, les plantes captent du CO2 grâce à des pores, les stomates, puis le transforment en glucides grâce à l'énergie lumineuse du soleil.
Problème : dans le désert, la chaleur est telle que l'ouverture des pores en pleine journée provoquerait l'évaporation d'une partie de l'eau que le cactus a captée. Pour contrecarrer ce problème, le cactus attend la nuit et ses températures plus fraiches pour ouvrir ses pores et capter le CO2. La plante attend ensuite le lever du soleil pour le transformer en glucides.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK