"Comment dire à un enfant qu’il n’aura pas la même collation que les autres" : Sara et Ophélie émues par les paroles de Sylvie

La journaliste Charlotte Legrand nous partage le témoignage de Sylvie qui élève seule ses 8 enfants et tente par tous les moyens de joindre les 2 bouts, et n’a pas les 10 euros de la collation saine de son enfant. 

Son combat au quotidien est de faire en sorte que ses enfants – son plus jeune de 3 ans, ses frères et sœurs – ne manquent de rien. Un exemple ? Les collations. Sylvie en donne 16 par jour. Mais cette année l’école du petit a lancé un nouveau projet pour des collations saines. Collations payantes.

“On doit payer 10 euros pour des collations. Vendredi il est revenu avec un mot dans son cartable, si je ne payais pas lundi la collation il ne l’aurait plus. Comment dire à un enfant qu’il n’aura pas la même que les autres nous confie-t-elle. 

Sylvie ne peut pas se permettre de donner 10 euros en plus pour l’école, cette situation est difficile pour elle : “je suis triste, je me dis que c’est pas juste”. Elle n’hésite pas à trouver un moyen pour que son enfant de 3 ans ne se sent pas différent des autres :

Je dois vendre quelque chose de chez moi pour payer la collation de mon fils.

Ophélie et Sara sont très émues à l'écoute de ce témoignage. 

Sylvie encourage les autres

Ce reportage raisonne parfaitement avec notre opération puisque les associations financées par Viva for Life permettent à chaque enfant qui vit dans la pauvreté d’avoir les mêmes chances pour l’avenir qu’un enfant qui vit dans un contexte normal.

Sur Viva for Life ce matin, Sylvie n’hésite pas à encourager les autres mamans : Surtout ne jamais baisser les bras, grâce à des associations comme ça les mamans peuvent se relever. Je suis seule avec 8 enfants, je n’ai pas de pension alimentaire”.

Je souhaite à toutes les mamans de garder espoir et de ne jamais baisser les bras.


► A lire aussi : Patrick Bruel ému à Viva for Life : “S’il n’y avait pas le covid, j’aurais envie de vous embrasser pour vous dire merci”


La Maison Ouverte, une halte accueil sociale

Sylvie est aidée par une association qui espère un financement de Viva For Life. Cette association c’est la Maison Ouverte à Charleroi qui s’inscrit dans un quartier particulièrement défavorisé.

Cette maman se fait aider depuis la naissance de ses jumeaux (ils ont 17 ans aujourd’hui) : Quand j’ai mis mes premiers enfants là-bas j’étais en dépression, j’avais du mal de joindre les deux bouts. La maison Ouverte garde les enfants et fait des activités pour que les enfants soufflent un peu. […] On est suivi par une assistante sociale pour aider moralement et physiquement”.

L’association veille à la socialisation, la stimulation et la prévention des enfants de 0 à 3 ans mais n’oublie pas les parents fragilisés en leur apportant du soutien et une insertion socioprofessionnelle. Sylvie a d’ailleurs trouvé un emploi grâce à La Maison Ouverte.

Viva for Life a apporté un financement en 2019 à la maison ouverte de 40.000€ pour augmenter le nombre de place dans la halte accueil. N’hésitez pas à faire un don pour que cette année encore les enfants bénéficient des mêmes chances.

En 2020, la déduction fiscale est exceptionnellement de 60% jusqu’au 31 décembre pour tout don dès 40€ ! N’attendez pas, faites un don maintenant ! On compte sur vous. Serrons-nous les coudes dans une année difficile pour tout le monde mais plus encore pour les familles qui vivent dans la pauvreté.

Je fais un don
Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK