Chantal " les autres enfants appellent ma fille zwarte piet!"

La Flandre a signé un " PietenPact ", un pacte dans lequel elle s’engage à ne plus utiliser de personnes noires pour jouer Père Fouettard.

Après la polémique aux Pays-Bas sur le caractère raciste du Père Fouettard (noir, lèvres charnues, rappelant l’esclavage), la Flandre agit ! Il y a quelques jours, après un an de travail, l’ASBL flamande Huis de buren a présenté son PietenPact reprenant notamment une charte des valeurs : ne pas trop noircir le Zwarte Piet, ne plus engager de personnes noires et n’engager que des personnes à peau blanche.

Le pacte est signé par de grands groupes : Dreamland, Plopsaland, Studio 100 (qui produit des dessins animés). Certains voudraient même aller plus loin en présentant des Pères Fouettards de couleur : bleu, rouge, jaune. La polémique fait rage.

Les médias, les attractions, les magasins francophones doivent-ils conclure un " PietenPact "comme les Flamands? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites".

Chantal de Denderleeuw y a répondu. Chantal veut que la Wallonie signe le "PietenPact à son tour. Elle explique que sa fille de 4 ans souffre réellement à cause de la couleur du père fouettard. Un jour dans un supermarché, d'autres enfants blancs l'ont montrée du doigt et l'ont appelée "zwarte piet".  

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK