Chantal Goya met les choses au point : non, elle n'a pas été chassée de chez elle

Chantal Goya a rassuré son public dans un entretien à Sudpresse pour expliquer que non, elle n'a pas été chassée de son domicile pour un loyer impayé. Elle a simplement connu une mésaventure lors de son déménagement au mois de juin qui l'a poussée à habiter un temps chez sa fille.

Nous vous annoncions il y a quelques jours dans La Récré de Midi que Chantal Goya, selon les dires de France Dimanche, avait été expulsée de son domicile pour un surloyer qu'elle ne pouvait pas payer suite à la crise sanitaire.

En réalité, rien de tout cela n'est vrai comme l'a révélé Chantal Goya dans les colonnes de Sudpresse, qui déplore cette rumeur infondée. "Avec mon mari Jean-Jacques Debout, nous vivions depuis de nombreuses années dans un appartement situé dans le 9e arrondissement de Paris, mais dont le bail arrivait à échéance au mois de juin" a-t-elle entre autres déclaré. La chanteuse avait trouvé alors un appartement dans le 6e arrondissement. Mais alors que leurs cartons étaient prêts début septembre, le propriétaire de celui-ci leur a annoncé qu'il avait finalement vendu le bien suite à "une très belle offre" ajoute-t-elle. "Comme on était en septembre et qu'on annonçait un nouveau confinement à Paris à cause de la seconde vague de la pandémie, j'ai dit à Jean-Jacques qu'on allait pas se précipiter pour choisir dans l'urgence un autre appartement dans Paris".

C'est ainsi que Chantal Goya et son mari Jean-Jacques Debout ont donc élu chez leur fille Clarisse en attendant de trouver un autre appartement. "D'habitude je ne réponds pas à ce genre de rumeurs, mais là, je tiens à rassurer mon public : tout va bien ! Et puis, cette mésaventure est tellement dérisoire par rapport à ce qu'il se passe actuellement avec la crise sanitaire" a-t-elle encore justifié au quotidien.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK