Ces pays où les humains et les matous sont comme chien et chat

Il est adoré des enfants, il est la star d’Internet. Pourtant, dans certains pays, le chat est loin de faire l'unanimité.

Pour commencer, direction le Japon. Dans le pays du Soleil-Levant, le chat a une place importante. Il a même une île qui lui est consacrée. Il s’agit de l’île de Tashirojima. À l'origine, les petits félins servaient à protéger les élevages de vers à soie face aux souris. Finalement, ils se sont considérablement multipliés pour même devenir plus nombreux que les habitants de l’île. En effet, elle compte 200 chats pour 60 habitants. 

Une autre île, appelée Aoshima, héberge dix fois plus de chats que d'habitants. En 2018, les autorités ont ainsi décidé de les stériliser. Les habitants ne sont plus assez nombreux pour nourrir les 130 félins.

 

Un envahisseur en Australie

En Australie, le chat est moins apprécié. Le pays veut éliminer deux millions de chats errants en cinq ans. La raison ? Ils sont considérés comme une espèce invasive. Redoutables prédateurs, ils ont contribué à l'extinction de 27 mammifères et menacent aujourd'hui au moins 142 espèces de reptiles, oiseaux et autres mammifères…Au total, entre 2,1 millions et 6,3 millions de chats errants vivent dans le pays.

En Turquie, les chats sont au contraire choyés par les hommes. Par exemple, à Istanbul, pas moins de 125 000 chats errent dans les rues de la ville mais sont régulièrement nourris voire abrités.

 

Interdit de le manger à Taïwan

À Taïwan, il est désormais interdit de manger de la viande de chat. Consommer cette viande est passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 7 000 euros. Et pour l’abattage d’un chat, la peine peut aller jusqu’à 2 ans de prison et 56 000 euros d’amende. Taiwan peut ainsi se targuer d’être le premier pays asiatique à mettre fin à cette pratique. En Chine voisine, seule une minorité de la population en mange mais 4 millions de chats y seraient encore tués chaque année.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK