Ces huiles essentielles pour rester Zen

Notre mental est mis à rude épreuve en ce moment. Le temps n’est pas très réjouissant et même des plus grisonnant auquel s’ajoute ce vilain virus qui frappe à nos portes et qui invite légitimement tout un chacun à se couper de son vivier social, de rayer de l’agenda les sorties festives, de se priver des copin-e-s, des bisous et qui impose la distance sanitairement d’usage,… Voilà de quoi griller un peu notre moral.

Le confinement partiel ou total infligé est peut-être l’occasion pour nous de prendre un peu de temps. Du temps pour se faire du bien, du temps pour se détendre, pour respirer, pour se poser, pour se chouchouter. Et il est 36 façons de le faire, vraiment. Soyons inventifs, on pourrait même se surprendre de nos talents de créateurs jusque-là mis en veille.

Pour nous donner un petit coup de pouce, il est aussi quelques huiles essentielles qui ont le talent de booster l’humeur, de faire rayonner en nous calme et sérénité. Pourquoi donc s’en priver ? Prenons notre bien en urgence plutôt que notre mal en patience !

Mandarine, orange douce, petit grain bigaradier… : secrets des familles zen

Les agrumes sont véritablement de bons compagnons pour retrouver calme et sérénité. S’imprégner de douceur en fin de journée ou avant de tomber dans les bras de Morphée c’est comme se cocooner sur un petit nuage tout doux, et ça fait du bien.

Le site Lepoint.fr épingle quelques huiles essentielles précieuses pour notre bien-être ;

L’huile essentielle d’orange douce (Citrus sinensis) est ainsi parfaite en diffusion en fin de journée pour apaiser les nerfs des petits et des grands (en association avec la lavande, par exemple).

Celle de petit grain bigaradier (Citrus aurantium ssp aurantium) est un grand classique de l’aromathérapie pour calmer et endormir les enfants agités ou en cas de blues ou de sautes d’humeur (pour ce faire, on peut tout simplement la respirer).

Quant à l’huile essentielle de mandarine (Citrus reticulata), c’est l’anti-déprime assurée : très joyeuse, pétillante et revitalisante, elle apporte du réconfort aux petits (enfants agités, tristes…) comme aux grands (anxiolytique, calmante). Comme de nombreuses huiles essentielles à base d’agrumes, elle est dermocaustique, il ne faut donc pas la mettre sur la peau mais plutôt la respirer : en diffusion ou via quelques gouttes sur l’oreiller ou encore dans le bain du soir dilué dans un gel ou une huile.

Enfin, la très précieuse huile essentielle de néroli (Citrus aurantium aurantium) est un must de l’aromathérapie. Onéreuse, on peut tout simplement la respirer ou en déposer une goutte sous la langue en cas de dépression, d’angoisses (le soir notamment) et de mal-être.

Le petit plus de la camomille romaine

Contre les colères et les chocs

Le climat coronavirus régnant en maître, il a pour effet de mettre un peu nos nerfs à vif. Déjà qu’il n’est plus possible de mettre la main sur un paquet de pâtes à moins d’aller au combat avec cet intrus qui convoitait le seul restant dans le rayon, en plus le papier de toilette qui répond aux abonnés absents et nous met ainsi dans… l’embarras, imaginez donc l’affaire. Mais no stress, on a ce qu’il vous faut pour détendre l’atmosphère !

La camomille romaine ou camomille noble (Chamaemelum nobile ou Anthemis nobilis) possède de puissantes vertus anxiolytiques et antispasmodiques. Ce calmant général du système nerveux est adapté à toutes les situations de stress, d’angoisse ou de choc nerveux. Elle est notamment recommandée aux personnes hypersensibles, irritables ou colériques (grands comme petits). Bref, une huile essentielle à avoir sous la main en cas d’atmosphère orageuse !

Elle s’utilise aussi bien en diffusion que par voie externe (1 ou 2 gouttes sur l’oreiller pour favoriser le sommeil, par exemple) ou 1 ou 2 gouttes sous la plante des pieds, aux poignets ou au plexus en cas de stress.

Par voie orale, on peut en prendre une goutte dans un peu de miel une fois par jour et jusqu’à deux à trois fois en cas de choc.

Précaution d’usage

Des produits naturels mais si puissants

Ces produits sont naturels cependant des précautions d’usage s’imposent, car ces concentrés végétaux sont à manier avec précaution : certains sont interdits aux enfants, d’autres aux femmes enceintes, d’autres encore sont dermocaustiques ou neuroleptiques. En cas de doute, demandez conseil à un professionnel et assurez-vous de la qualité des produits en les achetant par exemple à un pharmacien averti (le nom latin doit notamment être indiqué pour éviter tout risque de confusion)

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK