Ce 1er août... Jour du dépassement de notre empreinte écologique !

-
- - © Tous droits réservés

Ce jour, nous vivons à crédit !

Ce mercredi, nous avons consommé toutes les ressources naturelles que la Terre peut renouveler en un an : c’est le jour du dépassement de notre empreinte écologique. Nous vivons donc à crédit !

Le 1er août... Le " Global Overshoot Day ", littéralement " le jour du dépassement global ", indicateur dont l’objectif est de sensibiliser le monde à la notion d’empreinte écologique. Entre le 1er janvier et le 1er août 2018, l’humanité a consommé les ressources que la nature peut produire en un an. Incroyable non ?

L’empreinte écologique … explose toujours plus rapidement

Cet indicateur, inventé par les créateurs du concept d’empreinte écologique, sensibilise aux conséquences de la surexploitation des ressources fournies par la nature et permet des comparaisons entre régions du monde.

Selon l’organisation non gouvernementale canadienne Global Footprint Network, à partir du 2 août 2018, et jusqu’à la fin de l’année, les Terriens vivent d’une certaine manière au-dessus de leurs moyens, empruntant des ressources naturelles à la Terre et aux générations futuresDéforestation, sécheresses, érosion des sols, perte de la biodiversité terrestre et marine, dérèglement climatique… Les conséquences de cette surexploitation se font déjà sentir.

À partir du 1er août, l’humanité vivra à crédit car nous aurons consommé en seulement sept mois le capital naturel que la planète peut renouveler en un an. D’année en année, nous continuons ainsi à creuser notre dette écologique. Si la Planète était une entreprise, elle serait aujourd’hui au bord de la faillite. Nous devons impérativement changer notre modèle de développement. Nous devons parvenir à faire de la biodiversité une priorité internationale et réussir à Marseille et à Pékin en 2020 à trouver un New Deal pour la nature. Comme ce fut le cas pour l’Accord sur le climat en 2015, la France est attendue pour montrer un leadership et une exigence de cohérence dans ses politiques, en métropole comme en Outre-Mer. 

À nous aussi d’inverser la tendance au risque de laisser une Terre en friche aux générations futures !

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK