Ça y'est, vous vous jetez à l'eau : vous allez construire votre piscine mais aussi vous rendre au boulot à vélo !

Ah les vacances, on en rêve déjà mais nos espoirs semblent quelque peu étriqués en raison de la pandémie de Corona virus. Nos projets les plus exotiques tombent à l’eau mais c’est peut-être, justement, le bon moment pour envisager un petit chantier chez soi : faire sa propre piscine ! La belle idée d’autant que les étés en Belgique prennent depuis quelques années déjà de très belles couleurs. Et comme un projet en amène un autre, à la suite du confinement, vous vous êtes également projetés dans la perspective de vous rendre au travail à vélo.

Deux beaux projets mais voilà, chacun d’eux génère des coûts, ne s’improvise pas. Caroline Sury nous fait "Echo" de l’ensemble des paramètres à prendre en compte pour que ces rêves deviennent réalité.

Construire une piscine dans son jardin

Avant de vous lancer dans les démarches, voici ce qu’il faut savoir.

N’est-il pas déjà trop tard pour cet été ?

  • Ne soyez pas trop pressés. Cette année étant plus exceptionnelle que les autres pour les piscinistes, les délais sont prolongés. Par ex, chez Willy Naessens, si vous signez aujourd’hui un bon de commande, il est possible de commencer les travaux début août.
  • De plus, il faut compter quatre à six semaines pour la durée de travaux, ce qui fait que vous ne pourrez pas faire vos quelques longueurs avant – au moins – début septembre.

Ça coûte combien ?

  • Une piscine creusée classique en béton armé, càd, d’entrée de gamme, c’est minimum 30.000€.
  • Il faut ajouter des options : escalier, chauffage, volet, lumières…
  • Cela fait augmenter le prix : comptez en moyenne 50.000 euros pour une piscine.
  • Il existe d’autres matériaux comme le polyester (min.25.000€), l’inox (min 50.000 euros).
  • Idéalement, il faut l’entretenir tous les ans : 150€/an pour les produits d’entretien.
  • Un robot, c’est 1.200 euros aujourd’hui, la moitié du prix il y a 10 ans.

Faut-il un permis ?

  • A Bruxelles : certains travaux sont dispensés de permis d’urbanisme, dont l’aménagement d’une piscine non couverte, à condition qu’elle soit située dans la zone de cours et jardins et que sa superficie n’excède pas 20 m². Elle doit être située à une distance minimum de 2m des propriétés voisines.
  • En Wallonie, construire une piscine nécessite un permis, mais il existe des exceptions :

›pour une piscine hors-sol, dans l’espace de cours et jardins, non visible depuis la voie publique et installée au moins à 1m des limites mitoyennes ;
› pour une piscine enterrée ou semi-enterrée, dans l’espace de Cours&Jardins, invisible, de moins de 75 m², à minimum 3m des limites mitoyennes, respectant certains dispositifs de sécurité.

  • Si vous ne respectez pas ces conditions, vous devrez demander un permis à votre commune, sans concours obligatoire d’un architecte.

Quelle piscine choisir ?

› Le Modèle : si chaque piscine est sur mesure, la tendance est aux piscines plus longues et moins larges, ce qui permet de faire des longueurs : 4m sur 10 ou 12m de long actuellement.

› Les Matériaux : Une piscine en béton, par exemple, a une meilleure longévité. La coque en béton sera complètement étanche et restera en excellent état à vie. Une piscine en polyester sera moins résistante et présentera des risques de formation de bosses au moment de l’installation. Une piscine en inox a une qualité équivalente au béton. Mais attention, même s’il s’agit d’acier inoxydable, votre piscine peut tout de même finir par s’oxyder lorsque des griffes apparaissent.

› Son orientation : il est conseillé d’orienter sa piscine au sud-ouest, pour bénéficier d’un maximum d’ensoleillement.

› La profondeur : On n’est passé de 2m à 1,4 – 1,55 mètre car ces piscines nécessitent moins d’eau, cela coûte également moins cher à entretenir et à chauffer.

Retrouvez tous les bons plans de Caro sur sa page facebook – ICI

Financer et assurer un vélo

Vous souhaitez éviter les transports en commun ou les embouteillages et acheter un vélo ? On fait le point sur le financement et les assurances à souscrire ou non.

Que faut-il savoir au niveau du financement d’un BON vélo ?

  • En moyenne, il faut compter au moins 2.000€ pour un vélo à assistance électrique (VAE) correct.
  • Le taux le plus bas (0,99%) sera chez Axa/Belfius. Mais les conditions ne sont pas les mêmes : Axa, vous devez emprunter min 2.500€, chez Belfius ce montant est ramené à 1.000€.
  • KBC propose un financement à partir de 500€ mais à un taux de 1,09%. Cela fait-il une grosse différence ? :
  • Pour financer un vélo à 3.000€ sur 30 mois la mensualité s’élèvera à une centaine d’euros. Dans le premier cas, 39€ d’intérêts et 42€ dans le second, soit une différence de 3€ !

Existe-t-il des moyens d’adoucir la facture de cet investissement ?

  1. En fonction de votre domicile, vous pouvez éventuellement bénéficier d’une prime communale, provinciale ou régionale. Parfois ces primes, qui vont de 50 à 505 euros, sont même cumulables.
  2. Si vous utilisez votre vélo pour réaliser des déplacements domicile-lieu de travail, votre employeur peut vous récompenser pour chaque km parcouru. Ce n’est pas une obligation (sauf si c’est prévu par CCT). Celle-ci s’élève à 24 cents/km parcouru effectivement et est exonérée fiscalement et socialement.

20 km aller-retour = 4,80€/jour / si 220 jours/an = 1.056€.

Faut-il assurer un vélo contre le vol ?

  • Non. Si un VAE est utilisé uniquement pour des déplacements domicile-travail et que vous pouvez le garer dans un endroit sécurisé chez votre employeur. Si un vol intervient à votre domicile (en ce compris dans l’abri de jardin fermé à clé), vous êtes couvert par l’assurance habitation si celle-ci a une garantie "vol".
  • Elle couvre le vol sur la voie publique si celui-ci a lieu avec violence. Mais si votre vélo est amené à stationner sur la voie publique, cela vaut la peine de souscrire une couverture Vol et/ou Dégâts matériels.
  • La prime coûte en moyenne 60€ pour un vélo d’une valeur de 1.000€ (assistance comprise). 2.000€ = 85€.
  • Une assurance assistance revient à environ 20€. Vous en bénéficiez déjà peut-être sans le savoir.
    • Les clients Eneco (depuis au moins un an) bénéficient gratuitement d’une assistance vélo en Europe.
    • Les clients de certaines banques, détenteur d’une carte de crédit Gold ou Platinum, bénéficient aussi d’une assistance vélo dans un rayon de 50 km autour de leur domicile ou en Europe.
    • Les assurés Axa en RC Vie privée&Auto bénéficient d’assistance en cas d’immobilisation du vélo en Belgique (et jusqu’à 30 km au-delà de nos frontières).

Faut-il souscrire une assurance responsabilité civile ?

  • Si l’assistance de votre vélo ne dépasse pas 25 km/h, votre responsabilité civile (c’est-à-dire les dommages que vous pourriez causer à des tiers) est couverte par votre RC familiale. Si vous n’êtes pas couvert par une telle assurance, la victime pourra s’adresser directement au Fonds commun de la Garantie belge.
  • Si l’assistance de votre vélo atteint les 45 km/h (speed pedelec), alors vous devez obligatoirement souscrire une assurance RC supplémentaire de type "cyclomoteur". Selon les assureurs, la prime varie de 36 à 90 euros.

Retrouvez tous les bons plans de Caro sur sa page facebook – ICI

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK