BURUNDI - Mardi 9 octobre : Ngozi – Kayanza

Arrivee attendue Bujumbura
2 images
Arrivee attendue Bujumbura - © Tous droits réservés

Autant l'étape de ce lundi – achevée juste avant de véritables trombes d'eau -  était la plus difficile (mais aussi la plus belle) de cette odyssée vélocipédique au Burundi, autant celle de ce mardi sera probablement une des plus... courtes : au final, le compteur affichera quarante kilomètres tout rond. Mais ce n'est pas pour autant qu'elle est la moins riche, que du contraire !

Le conseil du gouverneur de la province de Ngozi nous avait prévenus hier soir : " les gens vous attendent impatiemment et sont très curieux de vous voir ! ". Et de fait  : pour rejoindre le centre de la ville, les bords de route sont plus noir de monde que jamais. Et que dire alors de l'attroupement monstre qui se déploie tout autour de la  Banque de crédit de Bujumbura, là-même où est enregistré le premier plateau télé de la journée ? Ce ne sont pas des centaines mais bien des milliers de personnes qui scrutent ces muzungus un peu fous qui roulent à vélo... et qui leur offrent un spectacle peu commun, en plus de celui plus conventionnel du groupe de percussions et de danseurs qui nous ont déjà divertis hier soir en nous proposant un spectacle sur... la drague burundaise.

Ce mardi, un RAVeListe supplémentaire a rejoint le peloton : arrivé ce lundi, Jali a décidé de parcourir l'intégralité de l'étape à bicyclette... Pour le mettre en jambes, la route est plutôt à tendance descendante. Son goudron est d'une telle qualité qu'il aurait de quoi faire pâlir plus d'un responsable local ou régional wallon !

Après avoir parcouru une douzaine de kilomètres, un arrêt est fait dans le village de Rukeco afin d'y faire la connaissance d'une association soutenue par Handicap International. Ici, il n'est pas question de mines antipersonnelles – il n'y en a officiellement plus dans le pays – mais bien de personnes handicapées. Créée en 2004, l'association Tubemubandi (" Soyons parmi les autres ") regroupe une cinquantaine de personnes touchées par des handicaps divers. D'après les dernières statistiques de l'OMS, 15% de la population burundaise souffrirait d'un handicap. Qu'il soit physique ou mental, il génère une réelle discrimination au sein des familles et c'est précisément afin de les sensibiliser que Tubemubandi a mis sur pied un projet artistique traitant de la chose. Les acteurs de la troupe Girishaka (" Soyez courageux "), tous meurtris dans leur chair, nous présentent ainsi le fruit de leur travail. Un responsable nous explique par ailleurs que pour générer des fonds, diverses activités sont organisées, comme par exemple un atelier de boulangerie et de fabrication de spaghettis et un autre de jus de fruits.

Tout récent ambassadeur de cette ONG, Jali se montre attentif et exprime d'ores et déjà le souhait de visiter d'autres projets ainsi que de se faire le porte-parole de l'association. Jean-Luc Pening, le témoin de Cap48 et scénariste du film Na Wéwé, nominé aux Oscars, est lui aussi particulièrement sensible à la cause des handicapés... et du Burundi : atteint d'une balle en pleine tête qui lui a sectionné le nerf optique alors qu'il habitait Bujumbura, il est devenu malvoyant. Sur le tandem, guidé par Eric, un agile cycliste burundais, il perçoit à son rythme et tout autrement le pays qu'il a si bien connu en d'autres temps.

Le temps de la pause achevé, la route s'élève. L'ascension se déroulera sur plus de sept kilomètres en pente régulière, style petit col alpestre. Autour de nous, les décors sont toujours aussi somptueux, avec des collines abondamment cultivées. Le rouge de la terre argileuse se mélange harmonieusement avec le vert des cultures de maïs et de haricots mais aussi de caféiers puisque nous sommes au coeur de la plus grande région productrice d'or vert du Burundi...

Les cultures vivrières ainsi récoltées se retrouvent sur le marché de Kayanza, cette ville qui est, comme Ngozi, le chef-lieu d'une des provinces les plus peuplées du Burundi. D'aucuns partiront d'ailleurs déambuler entre les étals garnis de légumes et de fruits... Bien des valises reviendront chargées  ce jeudi de quantité de délicieuses cacahuètes...

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK