Braives: Des pleurotes

.
4 images
. - © Tous droits réservés

L’histoire commence dans une magnifique ferme ancestrale qui, historiquement, était la ferme du château de Braives. C’est la que Laurence Limbort et Benoît Roland se sont lancé dans la culture de champignons et plus particulièrement de pleurotes.

Comment leur est venue cette idée ?
Il y a peu, Laurence a repris la ferme familiale avec l’idée de continuer d’utiliser les vastes infrastructures. Mais l’élevage ne lui parle pas trop mais une diversification par la culture de champignons lui plaît car Laurence est ingénieure agronome et s’est même spécialisée en mycologie, ce qui va l’aider… Ensuite, Benoît l’a rejointe dans l’aventure…
Comment Laurence cultive-t-elle ces champignons ?
Elle a d’abord commencé dans la cave de la ferme avant de s’installer dans une vaste grange dans laquelle tous deux ont transformé une grande chambre froide qu’ils ont modifiée pour en faire une chambre de culture pour champignons. Il faut dire que pour Laurence et Benoît, le recyclage est presqu’une seconde nature. Quant à la culture proprement dite, et c’est ici que le procédé est original et relève d’une réflexion très écologiste, elle se fait sur des sacs de plastic remplis de la paille de la ferme. La paille une fois ramassée est mélangée à des semences de pleurotes (mycélium) et fourrée dans ces gaines de plastic de 60cm de long.

Que se passe-t-il ensuite ?
Ces gaines sont placées dans une chambre noire à très haut taux d’humidité afin de permettre une bonne incubation et une dispersion du mycélium dans tout le sac. Cette opération prend environ 3 semaines. Ensuite, les sacs sont suspendus dans une chambre éclairée et des incisions sont faites dans les sacs. Le choc de la lumière combinée à une baisse du taux d’humidité vont provoquer la sortie des champignons.
Combien de temps faut-il attendre pour voir pousser les champignons ?
Généralement une dizaine de jours plus tard, les premiers champignons montrent le bout de leur corole et sont prêts à être récoltés. Et comme rien ne se perd, la paille est ensuite retirée des sacs et retourne sur les terres de la ferme comme amendement et enrichit le sol en humus. En fait, les champignons lorsqu’ils poussent " mangent " littéralement la paille.
Viens alors la commercialisation…
Et là encore, Laurence et Benoît ont voulu respecter la nature en vendant leurs champignons non pas dans des cuvettes en plastic mais dans des sachets kraft. Et ses sachets de champignons se retrouvent dans le commerce endéans les 48 heures afin d’assurer une top
qualité et une fraîcheur maximale.
Juste un mot à propos des pleurotes…
On l’oublie souvent mais les pleurotes sont des champignons des bois. La variété cultivée à la ferme Limbort est la plus commune et la plus consommée, c’est le pleurote en forme d’huître. Dans la nature, ce champignon des bois pousse généralement entre mars et mai, puis renaît dans le confort de l’automne et parfois même jusqu’à l’hiver selon les régions. Il aime pousser en botte sur les troncs des arbres feuillus, vivants ou morts ! Aujourd’hui, le pleurote est le 3ème champignon de culture le plus produit dans le monde.
Est-ce que le champignon est bon pour la santé ?
D’abord il constitue une bonne source de protéines et ensuite, il est connu pour ses vertus antioxydantes. Le pleurote se démarque des autres champignons par sa richesse en nutriments. Comme tous les champignons, le pleurote est très peu calorique ! Il contient environ 35 calories pour 100 g, à consommer sans modération !

Irène Brône
Ferme Limbort
rue Nouvelle 6
4260 Braives
Tel: 0483/123 315


​ Retrouvez les Saveurs de Chez Nous sur RTC :
https://www.rtc.be/saveurs_de_chez_nous_c_319.html
A voir le mercredi à partir de 18h30, toutes les demi-heures, juste après le JT et
jusqu’au lendemain. Ensuite vous le retrouvez en ligne sur le site de RTC.

Comment peut-on utiliser les pleurotes ?