Avoir une belle pelouse, mode d'emploi.

Avoir une belle pelouse, mode d'emploi.
3 images
Avoir une belle pelouse, mode d'emploi. - © Cavan Images - Getty Images/Cavan Images RF

De l’utile à l’agréable !

Confinement oblige, nous voilà en nos demeures plus que d’ordinaire. Plutôt que d’enrager quelque peu sur la situation et d’en voir du désagrément, voici une belle opportunité de se mettre au vert, de prendre l’air et d’embellir nos jardins.

La douceur de l’hiver et les généreux rayons de soleil de ces derniers jours ont redonné vie à nos espaces verts et l’herbe de nos pelouses a pris de l’altitude de façon vertigineuse. L’appel de la tondeuse se fait entendre.

Comme on a un peu de temps devant nous, en mode confinement, c’est peut-être l’occasion de soigner davantage nos pelouses et de leur donner un petit coup de pouce (pousse) pour qu’elles soient encore plus belles que les années précédentes.

Quels sont les bons plans ? On se tourne vers quelques spécialistes dans le genre pour nous imprégner de leurs bons conseils avant d’enfiler nos bottes.

Du semis à la tonte, en passant par la fertilisation ou la scarification, voici les tout bons conseils pour avoir une belle pelouse, made in rustica.fr

 

Avoir une belle pelouse : mode d’emploi

Ah oui, quand même ! C’est tout un programme en soi mais c’est surtout un bon bol d’air et de l’agrément qui nous attend au bout du tuto.

On est cool, on procède step by step et c’est parti.

Désherber la pelouse

Éliminer les mauvaises herbes avant leur floraison, par des arrachées répétées comme elles poussent aussi vite que le gazon, c’est la seule méthode efficace. Extirper avec une gouge la racine pivotante des chardons et pissenlits. Si le temps manque, (non, non on est en confinement !), tondre les indésirables pour empêcher qu’elles ne grainent.

Eliminer la mousse

Dans une terre qui reste humide et à exposition ombragée, la mousse se propage davantage. Au début du printemps, par temps sec, passer un scarificateur. Pour éviter que l’humidité ne stagne, aérer la pelouse une ou deux fois par an. En fin d’hiver, après avoir tondu court, apporter du compost.

Rapiécer la pelouse

Des espaces de terrain dénudés se forment parfois dans la pelouse, dans les zones de grand passage ou suite à une opération d’arrachage des plantes adventices. Il faut donc la rapiécer. Après avoir bien ameubli la terre en surface, semer assez dru un nouveau gazon.

Un peu plus tard…

Dosez l’eau et le compost

La pelouse, tondue toutes les semaines du printemps à la fin de l’automne, (enfin là on espère quand même qu’on ne sera plus en confinement !), la pelouse disait-il a besoin d’un sol frais et riche pour repousser sans cesse avec vigueur.
Arrosez le gazon dès que le temps sec s’installe. Par semaine, apporter en moyenne 25 l/m2, plus si le sol est très drainant et léger.
En fin d’hiver, épandre une fine couche de compost entre les brins d’herbe de la pelouse.

Bon, on n’en est pas encore là mais c’est bien noté.

Tondre à la bonne hauteur

L’aspect général soigné de votre gazon est maintenu par une tonte fréquente (une ou deux fois par semaine au cours du printemps). Ah oui, carrément… Ça va faire beaucoup ça.
Plus le temps est chaud et sec, plus il faut augmenter la hauteur de coupe. Aussi, Ramassez les tontes pour éviter les tas d’herbes séchées peu esthétiques et qui pourraient abîmer la pelouse par endroits.

Voici donc les bons conseils avisés d’Alain Delavie,

et maintenant… Y’a plus qu’à !

Pour semer et entretenir sa pelouse au naturel

Avoir une belle pelouse, c’est bien mais avoir une pelouse sans phyto, c’est encore mieux.

Voici une vidéo qui nous dit tout, tout pour chouchouter nos espaces verts au naturel.

Bon confinement et… bon jardinage les amis !

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK