A Andenne, une rue est fermée à la circulation depuis neuf ans...

La rue en question, c'est la rue des Pipiers. En 2008, un affaissement s'y est produit.

La route est en fait construite au-dessus d'un ruisseau. La voute du ruisseau s'est affaiblie et menaçait de s'effondrer. Conséquence : le passage des véhicules a été interdit.

Cette situation perdure depuis neuf ans. Sauf qu’aujourd’hui, il semble qu’une solution ait enfin été trouvée.

Le chantier est même lancé mais il a fallu se creuser les méninges pour le financer. "Simplement, de par la complexité du dossier, tant au niveau technique que financier, il nous était impossible de mener à bien ce projet seul (ndlr : à l’échelon communal), explique Vincent Sampaoli, l'échevin des Travaux à Andenne. Ici, on parle de travaux pour près de 3,3 millions d’euros. Or, le budget d’investissements maximal supportable par la Ville, en un an, s’élève à plus ou moins 4 millions d’euros (en fonction des balises budgétaires et du nombre d’habitants). On aurait donc pratiquement épuisé les ¾ du budget pour une seule rue !"

Il aura donc fallu près de 10 ans pour que les différents niveaux de pouvoirs se mettent d'accord.

En plus de la réfection de la voirie, le projet prévoit d'assainir le ruisseau de l'Andenelle et le laisser à ciel ouvert.

L'article original est à lire sur RTBF INFO...

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK