RTBF .be

Retour aux sources : La brigade des papiers - RTBF Documentaires

Documentaires

Retour aux sources : La brigade des papiers

  • A l’occasion de l’ouverture de la Foire du livre de Bruxelles, nous vous proposons ce documentaire qui raconte l’histoire du combat d’hommes et de femmes pour sauver des livres et préserver ainsi la culture face à sa destruction par les nazis.

    Une émission Retour aux sources à voir le vendredi 23 février à 22h55 sur La Une. Rediffusion sur La Trois le 24/02 à 21h05 et le 05/03 à 15h30

    Durant la Deuxième Guerre mondiale, les Nazis ont tenté d’anéantir le judaïsme européen : les hommes mais aussi leur culture. Mais à Vilna, capitale de la Lituanie, ils se heurtèrent à un groupe de femmes et d’hommes qui ont résisté en sauvant les livres, pilier de la culture. Ces résistants sont entrés dans l’histoire sous le nom de " Brigade de papiers ".

    Avant la Seconde Guerre mondiale, Vilnia était l’une des capitales culturelles du monde juif d’Europe de l’Est et renommée pour ses prestigieuses bibliothèques, parmi les plus riches au monde. Lors de leur conquête de la ville le 24 juin 1941, les Nazis s’en sont pris aux 60.000 Juifs de Vilna. Bon nombre d’entre eux ont été raflés et emmenés dans une forêt aux environs de la ville où ils ont été fusillés et enterrés. Les autres Juifs ont été enfermés dans deux ghettos de la ville. En octobre 1941, ils n’étaient plus que 18.000 parqués dans un seul ghetto.  De septembre 1941 à septembre 1943, 40 intellectuels juifs enfermés dans le ghetto de Vilna sont contraints de participer à la destruction et à la spoliation des trésors culturels juifs et non juifs. C’était " la brigade des papiers ". Leur travail : trier et sélectionner les milliers d’ouvrages des collections des bibliothèques juives et non juives de la ville. 70 % de ces livres devaient être éliminés et les 30% restants envoyés par train en Allemagne. Très vite, ces travailleurs forcés entrent en résistance. " Si nous n’aurons pas la chance d’être sauvés, les livres eux survivront ". Au péril de leur vie, ils réussissent à dissimuler et à sauver une partie des collections parmi les plus précieuses de la culture et de la vie juives. Le responsable de la brigade désigné par les nazis devint aussi l’organisateur du sauvetage clandestin.  Avec ce qu’ils ont pu sauver, ces brigadistes ouvrent un musée de l’art et de la culture juive dans les bâtiments de l’ancienne bibliothèque du ghetto.  Tous les brigadistes survivants dédièrent leur vie à reconstruire la culture juive et la culture yiddish.

    Pour commenter ce documentaire de Diane Perelsztejn, Elodie a invité le producteur du film Willy Perelsztejn ainsi que l’historien Bernard Sucheky, scénariste du film.

     

    Voir

Les articles de RTBF TV

Plus d'articles