RTBF .be

Le Doc de Tout le Baz'Art : Les chemins de la mémoire de José-Luis Peñafuerte - RTBF Documentaires

Documentaires

Le Doc de Tout le Baz'Art : Les chemins de la mémoire de José-Luis Peñafuerte

  • José-Luis Penafuerte est revenu au pays pour filmer le travail de mémoire des Espagnols près de 40 ans après la mort de Franco, et 80 ans après la guerre civile, 1936 à 1939. Il aura fallu tout ce temps pour que le pays ose lever le voile sur les centaines de milliers de victimes du franquisme.

    Première diffusion sur Arte le dimanche 02 décembre à 17h35.  Rediffusion sur la Trois le lundi 03 décembre à 17h35.

    La dictature de Franco, un des régimes les plus violents et longs de l'Europe du XXe siècle, a été gardée sous silence par l'Espagne depuis sa fin, il y a plus de trente ans. En décembre 2007 a lieu le vote, controversé, de la Loi de la Mémoire Historique, par lequel le gouvernement espagnol entend enfin lever le voile sur cette période, et rendre justice aux centaines de milliers de victimes du franquisme.

    Partant de ce point, le cinéaste, lui-même descendant d'exilés, nous emmène dans un véritable voyage cinématographique à la recherche de cette mémoire refoulée, afin d'ouvrir une fenêtre contre l'oubli. Car nombreuses sont les pièces du puzzle incomplet dans la mémoire de l'Espagne : les fosses, les camps de concentration, les prisons, les routes de l'exil, et les traces encore vivaces du franquisme...

    Ces victimes sont toujours là, dans des charniers, aux quatre coins du pays, que l’on a commencé à rouvrir, avec une patience d’archéologue, en déterrant les squelettes pour leur donner un nom. Le film veut témoigner de ce difficile processus de reconnaissance et de deuil, avec la parole de l’écrivain résistant et exilé Jorge Semprun, celles d’anciens détenus et de ceux qui creusent la terre de la Catalogne à l’Andalousie pour se souvenir, pour que tout le monde sache.

    Magritte du meilleur documentaire en 2011, " Les chemins de la mémoire " est un film salutaire et universel sur la mémoire du drame, la mémoire de l’histoire, et, comme toujours dans Tout le Baz’Art, précédé de l’interview du réalisateur par Hadja Lahbib.

    Voir

Les articles de RTBF TV

Plus d'articles