La Trois

22:50 - Vendredi 13 juillet

Jeunes Solistes, Grands Destins Alexander Gurning

Jeunes Solistes, Grands Destins
  • Durée : 00:47
  • Controle parental : Pour tous

Alexander Gurning a toujours été attiré par de nombreux styles musicaux, comme le prouvent ses vingt années passées au sein du groupe Soledad. Il joue de la musique classique mais préfère y ajouter sa griffe, transformer, transposer des pièces de Chopin, de Ravel en y apportant ses idées personnelles. Il lui arrive de donner des concerts sans savoir ce qu'il va jouer et de proposer aux auditeurs des improvisations qui naîtront sur le moment même.

Pour mieux comprendre son parcours, Alexander nous a emmenés en Indonésie, à la recherche de ses racines. Tout d'abord à Jakarta où il donne une masterclass et deux concerts devant les membres de sa famille qu'il connaît peu mais qui l'accueillent chaleureusement comme un des leurs. Tout se termine en chansons dans un club où Alexander accompagne au piano ses quatre tantes dans une jam session de chansons indonésiennes. Ensuite, cap sur Parapat et Sijambur, les villages Batak dont est originaire le père d'Alexander, au bord d'un lac paradisiaque dans les montagnes du nord de l'île de Sumatra. Sa famille lui organise deux moments importants, une cérémonie en l'honneur de ses ancêtres devant une stèle représentant les sept générations directes d'Alexander et une fête de la prospérité qui doit lui assurer une nombreuse descendance et une vie harmonieuse. Au contact de sa famille directe, il prend conscience de ses origines et de certains traits de son caractère qu'il ne retrouvait pas dans son environnement en Belgique. Le voyage se termine par des danses, des chants populaires et des promenades idylliques dans les rizières indonésiennes.

Alexander avait participé au concours des Jeunes Solistes en 1988. Il visionne les archives de cette époque mais aussi de toute sa vie musicale avec Caroline Veyt.

A l'Arsonic à Mons, il donne un concert avec l'Orchestre Royal de Chambre de Wallonie. Alexander a écrit tous les arrangements pour cette formation et y présente ses improvisations autour de thèmes classiques revisités.

Enfin, son amie Martha Argerich l'accueille chez elle à Bruxelles. Ensemble, ils jouent des pièces de Ravel dans la bonne humeur et la joie, juste pour le plaisir. Leur complicité musicale et humaine est tellement communicative qu'elle donne lieu à un moment de bonheur intense et de partage.

Un film de Thierry Loreau et Pierre Barré

Production : RTBF et FDP Production