Retour aux sources Salman Rushdie, la mort aux trousses

Retour aux sources
Logo de La Trois
  • Durée : 01:19:46

Le combat de Salman Rushdie pour la liberté d'expression : Le documentaire de William Karel dévoile la vie de l'auteur des "Versets sataniques". Quand le livre est publié en 1988, personne ne perçoit encore la montée du fondamentalisme musulman ni ses conséquences. Salman Rushdie vivra 30 ans sous la menace d'une fatwa prononcée par l'ayatollah Khomeini. Depuis New-York, où il vit, Salman Rushdie revient avec William Karel, sur l'histoire et la portée prophétique d'un livre plus que jamais d'actualité, il parle aussi du temps présent, de son enfance à Bombay, de Trump et de littérature. Qu'est-ce qui peut bien relier Pierre Mertens et Pierre Kroll à Salman Rushdie ? Il y a trente ans en effet, en février 1989, en Iran, l'ayatollah Khomeiny annonçait haut et fort qu'il mettait sa tête à prix, à cause de son roman " Les versets sataniques ". En décembre 1998, Pierre Mertens et Salman Rushdie étaient invités tous les deux par Dolorès Oscari sur le plateau de " Si j'ose écrire " sur la RTBF. En juillet de l'année suivante, Pierre Kroll assistait à la cérémonie de l'Université de Liège qui décernait à Salman Rushdie le titre de Docteur honoris causa. Elodie de Sélys a invité les deux Pierre sur le plateau de " Retour aux sources " pour évoquer cela. Ce qui rapproche Pierre Mertens de Salman Rushdie, c'est l'écriture évidemment mais aussi la volonté d'échapper à toute tentative de museler la liberté d'expression et de création. Rappelons que Pierre Mertens avait été traduit en justice par des membres de la famille royale qu'il évoquait dans son roman " Une paix royale " en 1995. Cela ne l'avait pas empêché de revenir sur cette tentative de censure dans un autre livre "Une seconde patrie", 2 ans plus tard. Ce qui lie Pierre Kroll à Salman Rushdie c'est l'humour tout d'abord, un humour que l'auteur anglais d'origine indienne n'a jamais perdu malgré la tragédie qu'il vivait au quotidien mais c'est aussi cette volonté farouche de porter un regard critique voire décalé sur le monde, de donner à réfléchir et d'inviter au questionnement. Inutile de dire que le métier de caricaturiste devient compliqué aujourd'hui, à l'ère d'Internet et du déferlement d'opinions souvent très tranchées sur les réseaux sociaux. Pierre Kroll a perdu des amis dans l'attentat de Charlie Hebdo, en janvier 2015. Charb, le directeur du journal, abattu ce jour-là figurait d'ailleurs sur la même liste de personnalités à éliminer que Salman Rushdie, une liste publiée au printemps 2013 par Al-Quaïda. Aujourd'hui Salman Rushdie, anobli par la reine Elisabeth, mène une vie beaucoup plus libre mais prudente aux Etats-Unis et continue d'écrire, ce qu'il n'a jamais cessé de faire d'ailleurs. Pour tous il s'agit du même combat au quotidien afin que la liberté d'expression ne se fasse pas museler par la peur.

  • Journaliste présentateur : de Sélys Elodie
  • Réalisateur Mbre Interne Personnel : Dacosse Marc
  • Producteur : Vereecke Vanessa
  • Editeur : Darimont Véronique
  • Invité/guest : Mertens Pierre, Kroll Pierre