La Une

22:40 - Vendredi 09 février

Retour aux sources - Jackie Kennedy, militante de la première heure

Revoir ce programme en vidéo

Retour aux sources - Jackie Kennedy, militante de la première heure
  • Durée : 00:57
  • Controle parental : Pour tous

Le 25 novembre 1963, l'Amérique pleure son président John Kennedy assassiné 3 jours plus tôt. Sa veuve, Jackie n'a que 34 ans. Dans l'organisation des funérailles nationales, elle impose un geste hautement symbolique. Pour porter le cercueil du président, elle exige des soldats blancs et noirs. Cette mixité lors d'un évènement national est une première dans l'Histoire des Etats-Unis. A l'époque, il y avait tellement peu d'évènements dans lesquels des Noirs occupaient une telle place, que tout le monde y a prêté attention. Symboliquement voir un soldat noir dans la garde d'honneur a eu un réel impact. C'était un acte crucial, une étape supplémentaire pour montrer que Noirs et Blancs étaient des êtres humains égaux en droit. Pour Jackie Kennedy, faire défiler cette garde d'honneur mixte, c'était aussi prouver que l'héritage de son mari signifiait mettre fin à des divisions racistes très profondes. Par ce geste, Jackie prolongeait le combat du président John Kennedy pour les droits civiques des Noirs, un combat qu'elle a mené à ses côtés, à la Maison Blanche mais aussi dans son quotidien en se battant contre le racisme.