La Deux

23:35 - Jeudi 11 octobre

OpinionS Regards FGTB : Cédric Herrou - Devoir de solidarité

Revoir ce programme en vidéo

OpinionS
  • Durée : 00:31
  • Controle parental : Pour tous

" C'est aux citoyens d'agir quand il y a défaillance de l'Etat - ou, pire, quand on est face à un racisme d'Etat. Je continuerai à me battre. Ils n'ont qu'à me mettre directement en prison, ce sera plus simple ".
Cédric Herrou est paysan dans la vallée de la Roya (Alpes maritimes), près de Vintimille, à la frontière entre la France et l'Italie. Depuis 2015, il a accueilli plus de 2.500 exilés chez lui, dans sa ferme. Des hommes, des femmes et des enfants en détresse, fuyant la guerre, originaires du Soudan, d'Erythrée, du Darfour... Des " migrants " égarés sur les routes de montagne et à qui Cédric Herrou vient en aide, avec le soutien de nombreux citoyens de la vallée. Une toile de tente ou un toit pour dormir, de quoi se nourrir, se soigner. Répondre à l'urgence, d'abord. Et puis faire en sorte que ces personnes puissent exercer leur droit : demander l'asile.
Cela paraît simple, ça ne l'est pas. Les réfugiés sont traqués, refoulés en Italie, au mépris de ce droit élémentaire. Cédric Herrou est à plusieurs reprises arrêté, mis en garde à vue, puis poursuivi en justice. Assigné à résidence, il est condamné en août 2017 à quatre mois de prison avec sursis. On parle de " délit de solidarité ".
Nous sommes allés voir Cédric Herrou chez lui, à Breil-sur-Roya. Dans cette nouvelle émission " Regards ", il raconte comment et pourquoi il a décidé d'agir. Politique, citoyenne, son action nous engage, nous appelle au devoir de solidarité.