Matière Grise Tous enceintes

Matière Grise
  • Durée : 00:43:07
  • Sous-titres

« La vie trouve toujours son chemin », c'est ce que des scientifiques ont réussi à appliquer avec brio : concevoir un bébé dans un utérus qui n'est pas le sien. La greffe d'utérus permet désormais aux femmes nées sans cet organe, tout comme à celles qui l'ont perdu suite à un accident ou un cancer, de pouvoir tout de même donner la vie. Cet exploit médical marque un nouveau chapitre dans la lutte contre la stérilité. Oui mais voilà : cette fameuse greffe d'utérus pourrait déborder du cadre strictement médical. Des transsexuels et des homosexuels y voient une opportunité de vivre la grossesse. Les histoires comme celle du transsexuel américain Thomas Beatie, né avec des organes féminins et qui a porté son enfant après sa transformation en homme, sont-elles amenées à se multiplier ? Demain, pourra-t-on tous, hommes et femmes, voire machines, porter un enfant et donner la vie ? En Suède, où est né le premier bébé issu d'une greffe d'utérus, on estime qu'il y a là un moyen pour le couple d'être enfin à égalité, mari et femme pouvant l'un comme l'autre porter leur enfant. Enfin, une autre possibilité se dessine déjà : les recherches sur l'utérus artificiel, qui permettent de maintenir en vie de grands prématurés, pourraient même carrément aboutir, un jour, à la possibilité d'accueillir des embryons humains conçus in vitro et les faire grandir hors de tout corps humain... De fait, si la greffe d'utérus apporte une réponse concrète aux femmes nées sans utérus ou ne l'ayant plus, elle soulève également de nombreuses questions d'ordre éthique. La première de ces questions concerne la donneuse : qui est-elle ? Une donneuse anonyme en état de mort cérébral ? La mère ou la soeur de la patiente ? Une femme qui souhaite devenir un homme et n'a donc plus besoin de son utérus ? Mais même dans ce dernier cas, les choses ne sont pas si simples puisqu'un homme, Thomas, a déjà accouché d'un bébé. En fait, Thomas est né en tant que Tracy mais a ensuite entamé un processus de changement de sexe. Sa compagne étant stérile et lui-même ayant conservé ses organes sexuels féminins, il a pu porter leur enfant (conçu avec le sperme d'un donneur) et le mettre au monde. Les hommes pourront-ils donc un jour eux aussi porter un enfant grâce à la greffe d'utérus ? Les hommes aussi pourront-ils donner la vie, simplement après avoir « emprunté » l'utérus de leur femme ? D'ici quelques années, médecins et chercheurs espèrent même pouvoir « cultiver » un utérus en laboratoire et n'avoir plus ainsi à dépendre des donneuses. Autre évolution envisageable, il serait peut-être possible un jour de faire développer des bébés de A à Z dans des utérus artificiels...

  • Producteur : Goldberg Patrice
  • Journaliste présentateur : Goldberg Patrice
  • Journaliste : Fleury Cyril, SCHMITZ TATIANA, Pierre Charline, Mary Sandrine
  • Réalisateur : Botbol Dan, Blanchart Mathieu, Lena Goldberg
  • Co-producteur : AT Production