Matière Grise Traiter le cerveau à l'électricité

Matière Grise
  • Durée : 00:43:36

Soigner le cerveau grâce à l'électricité, c'est aujourd'hui possible en toute sécurité. En appliquant des champs électriques, les médecins tentent de soigner des maladies comme la dépression, la schizophrénie ou même la dépendance, et les résultats sont étonnants. A tel point que des recherches sont à présent menées pour tenter d'optimiser aussi le fonctionnement du cerveau de personnes en parfaite santé, y compris des sportifs de haut niveau. Dans le passé, le recours à l'électricité dans le domaine des maladies mentales s'est longtemps apparenté à des images de tortures. Au cinéma, un film primé à de multiples reprises comme " Vol au-dessus d'un nid de coucou " de Milos Forman, avec Jack Nicholson, a parfaitement illustré l'utilisation de ce que l'on appelait encore les électrochocs jusqu'au troisième tiers du vingtième siècle. Cette vision, effrayante et barbare, leur a donné bien mauvaise presse. Elle correspondait à une réalité de ces traitements, qui pouvaient même parfois être utilisés comme punitions dans certaines institutions psychiatriques. Mais aujourd'hui tout a changé et les actes posés désormais n'ont strictement rien à voir avec les pratiques du passé. Même la dénomination a été modifiée : aujourd'hui on ne parle plus d'électrochocs mais bien d'Electro-Convulsion Thérapie, ou ECT. Les patients sont consentants, ils bénéficient dans tous les cas d'une courte anesthésie générale, et le courant utilisé est nettement inférieur en intensité par rapport à ceux du vingtième siècle. Concrètement, les petites décharges envoyées (quelques milliampères suffisent) engendrent une crise d'épilepsie. Tous les neurones sont activés en même temps, c'est une véritable tempête électrique. Le cerveau va alors sécréter des neurotransmetteurs pour arrêter la crise, et c'est précisément ce mécanisme qui est recherché car il a un puissant effet antidépresseur. Selon les médecins, le dispositif fonctionne dans 85 % des cas. Les patients que nous avons suivis et rencontrés se montrent globalement satisfaits, qu'ils soient traités pour des problèmes de dépression ou de schizophrénie. Et les recherches vont encore bien plus loin. Aujourd'hui des personnes sont également traitées pour dépression chronique avec des protocoles beaucoup plus doux, notamment au CHU Brugmann à Bruxelles. D'autres acceptent de porter des casques expérimentaux, qui vont stimuler certaines zones de leur cerveau pour lutter contre leur phobie, par exemple le vertige. Enfin du côté de la Silicon Valley une révolution est en marche : direction San Francisco, où une start-up a mis au point des casques qui appliquent des champs électriques sur le cerveau pour augmenter les capacités d'apprentissage de certains sportifs de haut niveau. Ces casques pourraient-ils, à terme, doper le cerveau de tout un chacun ?

  • Producteur : Goldberg Patrice
  • Journaliste : Leila Heni, Découverte - SRC, Mary Sandrine, Fleury Cyril, RTS , Hanoulia Salame, D'Hollander Eloise
  • Journaliste présentateur : Goldberg Patrice
  • Réalisateur : Botbol Dan, Kim Lena
  • Co-producteur : AT Production