La Une

13:45 - Lundi 19 février

Les larmes de Pasquin Les larmes de Pasquin

Les larmes de Pasquin
  • Durée : 01:41
  • Controle parental : Pour tous

Benjamin Lebel, éminent oenologue, prépare son nouveau guide. Le commandant Barbaroux, de la police judiciaire, vient interrompre son travail.
La police est confrontée à une bien curieuse affaire. La veille, le corps sans vie d'un vieil homme a été découvert. La thèse du meurtre ne fait aucun doute. Cette mort est entourée d'une mise en scène insolite. A côté du cadavre, ont été posé un verre rempli de vin et... onze autres verres vides. Le commandant demande à Benjamin de lui préciser le terroir et le millésime de ce vin.
Rapidement, Benjamin identifie un Pomerol, les années de guerre signent le millésime. Il lui faudrait un ou deux jours pour être plus précis. Une certitude, c'est un vin d'exception. Mais l'affaire se complique. Un second mort, du même âge que le premier, est découvert. Toujours le même cérémonial morbide : douze verres disposés en arc de cercle, dont deux remplis. Benjamin confirme, le breuvage est bien le même.
Un verre se remplit pour chaque mort ... Et il reste dix verres vides. Les scènes de crime ne livrant aucun autre indice, la piste du vin s'impose. Barbaroux est pressé de connaître le millésime et le château.
Benjamin, flanqué de son assistant, Virgile, apprenti oenologue, et de Mathilde responsable de son laboratoire, ne tardera pas à trouver le Château de ce vin prestigieux.
Pour confirmer le millésime, il fera appel à France Peltier, oenologue comme lui. Ils aboutiront à la même conclusion ...1942.
Á ces deux premiers morts, vient s'en ajouter un troisième. Et un autre verre se remplit.
L'intuition de Benjamin,son nez, l'incline vers l'énigme de ce vin. Il n'aura de cesse de percer ce mystère, même s'il le fait par un chemin détourné.
Virgile et Mathilde vont craindre pour sa sécurité. Surtout lorsque Benjamin leur révèlera qu'après chaque meurtre une photo des victimes lui est adressée.
On ne se mêle pas à d'une affaire criminelle sans que cela ne vienne perturber votre quotidien.
Le commandant Barbaroux tentera, en vain, de dissuader Benjamin de poursuivre l'enquête. Ce dernier, à travers ce vin prestigieux, fera un voyage dans l'histoire des hommes, d'un homme, qui finalement l'aura choisi, pour raconter le drame de sa vie.