Le meilleur du classique Concert de Schönbrunn 2014

Le meilleur du classique
Logo de La Trois
  • Durée : 01:36:12

Comme chaque année, depuis 2004, l'Orchestre philharmonique de Vienne s'est produit dans les jardins du palais de Schönbrunn à Vienne, dans le cadre du prestigieux concert dirigé cette année par Christoph Eschenbach. Au piano, l'atypique musicien chinois Lang Lang, établi aux Etats-Unis, que l'on appelle régulièrement pour les grandes cérémonies (il a joué à la cérémonie des jeux Olympiques de Pékin en 2008 et accompagné le groupe américain Metallica à la cérémonie des Grammy Awards 2014). Dans ce décors unique et somptueux, en plein air, de nombreux chefs se sont succédés : Bobby McFerrin (2004), Zubin Mehta (2005), Plácido Domingo (2006), Valery Gergiev (2007 et 2011), Georges Prêtre (2008), Daniel Barenboim (2009), Franz Welser (2010), Gustavo Dudamel (2012) et Lorin Maazel (2013). Cette année, le concert qui a eu lieu en juin et s'est joué devant 40.000 personnes, était dirigé par Christoph Eschenbach. En soliste : le grand Lang Lang. Avec ce concert gratuit dans un lieu public à Vienne, l'orchestre philharmonique poursuit un objectif culturel spécifique en essayant de rendre la musique classique accessible à un large éventail d'auditeurs. Le concert est produit par l'ORF et retransmis en direct ou différé dans plus de 80 pays à travers le monde. Au programme de cette soirée festive : Hector Berlioz : " Carnaval romain " un poème symphonique dont les motifs ont été repris de son opéra " Benvenuto Cellini " qui n'a pas connu le succès voulu au moment de sa création. Franz Liszt : " Mazeppa " qui raconte l'histoire d'Ivan Mazeppa, le dernier chef cosaque. Richard Strauss : " Burlesque ", la première grande composition originale et virtuose d'un jeune chef d'orchestre qui gagnera finalement sa renommée avec ses opéras, et dont on fêtait cette année le 150e anniversaire. W.A. Mozart : " Marche turque ", 3e mouvement de la sonate pour piano n°11 en la majeur. L'imitation ou le pastiche de la musique turque était très en vogue au 18e, comme le montrent d'ailleurs d'autres oeuvres de Mozart. Hector Berlioz : " Benvenuto Cellini " dont l'ouverture retrace l'histoire romantique et aventureuse du sculpteur de la Renaissance. Richard Strauss : " Tijl Uilenspiegel " dont les farces ne se termineront pas joyeusement. Johann Strauss : " Wiener Blut " célèbre valse viennoise qui a donné son nom à une opérette en trois actes. Johann Strauss : " Furioso Polka ". Un hommage de Johann Strauss à son père qui, 22 ans plus tôt, a composé une polka du même nom.

  • Orchestre : Orchestre Philharmonique de Vienne
  • Chef orchestre : Eschenbach Christoph
  • Soliste/interprète : Lang Lang