La nef des fous

La nef des fous
  • Durée : 01:25:44

Le documentaire d'Eric D'Agostino et Patrick Lemy est une plongée dans l'annexe psychiatrique de la prison de Forest, forte d'une centaine de détenus. L'administration pénitentiaire autorise une équipe de cinéastes à filmer en immersion un système carcéral qui doit gérer des êtres ingérables. L'équipe (restreinte) suit le parcours de ces "fous dangereux", ayant commis des actes graves, délictueux ou criminels, mais jugés irresponsables au moment de leurs actes. Certains semblent proches de la normalité, d'autres stagnent isolés dans des pathologies lourdes et des camisoles chimiques. D'autres encore vivent dans l'espoir, d'année en année, de voir la Commission de Libération, qui se réunit deux fois par an pour déterminer des libérations très conditionnelles. Le film suit des détenus, mais aussi des gardiens, qui sont confrontés à cette limite de l'humanité. Ils ont commis des actes graves, délictueux ou criminels. La justice les a condamnés et jugés irresponsables de leurs actes au moment des faits. Ils sont détenus, internés pour une durée indéterminée dans l'annexe psychiatrique de la prison de Forest. La nef des fous nous plonge au coeur de cellules où l'humanité semble avoir été oubliée. Il nous immerge dans un système carcéral qui doit gérer des êtres ingérables et dans le quotidien de cinq de ces détenus pendant un an. En confiance, ces détenus se révèlent et livrent leurs espoirs plus ou moins réalistes d'être libérés un jour... Tout au long du film, ils exposent et revendiquent sans retenue leurs traumatismes et leurs passés criminels. Ils parlent de leurs fragilités mentales, des médications qu'ils acceptent ou refusent et surtout de leurs rêves de liberté. L'obsession qui gouverne ce lieu est la commission de libération. La plupart ne sortiront sans doute jamais, ils termineront leur vie à l'asile ou en prison. Ce film frontal revisite de manière originale les questions de la peine de mort, de la perpétuité, de la réinsertion, des risques de récidives, autant de questions abordées au travers de ce huis-clos et par la parole des détenus. Il aborde clairement la question du devenir de ces hommes, étiquetés de " monstres " ou de " malades mentaux " et pour lesquels la société n'a pas trouvé d'autre solution jusqu'à présent que de les faire disparaître, confinés dans une annexe qui leur promet une guérison au terme d'un internement à durée indéterminée. Production : Neon Rouge en coproduction avec la RTBF / Visualantics, Tact Production / CBA/ Lichtpunt.

  • Auteur : Lemy Patrick, D'agostino Eric
  • Réalisateur : Lemy Patrick